Lausanne: 500 fonctionnaires dans la rue pour une hausse de 5%

Environ 500 employés de la fonction publique vaudoise sont descendus dans la rue mardi en fin ...
Lausanne: 500 fonctionnaires dans la rue pour une hausse de 5%

Lausanne: 500 fonctionnaires dans la rue pour une hausse de 5%

Photo: KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

Environ 500 employés de la fonction publique vaudoise sont descendus dans la rue mardi en fin de journée à Lausanne pour leurs salaires. Alors que le Conseil d'Etat leur octroie 1,9%, ils réclament une hausse de 5% pour 2024.

Partis de la place Chauderon, les manifestants - 500 selon un décompte de Keystone-ATS, 600 selon la police - ont traversé la ville pour cheminer jusque sous les fenêtres de la ministre des Finances Valérie Dittli, près de St-François. 'Augmentez les salaires, 5% c'est nécessaire' et '5%, c'est urgent, 5% c'est maintenant', ont-ils scandé dans la rue.

Répondant à l'appel des syndicats, les employés des secteurs public et parapublic ont exigé le plein renchérissement face à l'inflation et à l'augmentation du coût de la vie. Ils ont demandé l'ouverture de nouvelles négociations salariales rapides.

La semaine dernière, le gouvernement a annoncé qu'il accordait la 'pleine indexation' selon l'Indice suisse des prix à la consommation (IPC) d'octobre, soit une hausse de 1,7%. S'y ajoutent 0,2% accordés en début d'année. En additionnant ces mesures, le canton consacrera 145 millions de francs en 2024 à l'amélioration du pouvoir d'achat des secteurs concernés, soit une augmentation de 1,9%.

S'ils considèrent que cette décision représente clairement une victoire des salariés et un effet de leurs mobilisations, le Syndicat des services publics SSP Vaud), la Fédération syndicale SUD et la Fédération des sociétés de fonctionnaires (FSF Vaud) estiment que le renchérissement réel du coût de la vie 'dépasse très largement' l'offre gouvernementale.

Pour mémoire, l'hiver dernier la fonction publique était descendue dans la rue à plusieurs reprises. Les trois syndicats jugeaient insuffisant le taux d'indexation des salaires de 1,4% dès le 1er janvier 2023. Ils réclamaient une indexation correspondant au moins à la hausse de l'IPC entre octobre 2021 et octobre 2022 (+3%).

/ATS
 

Actualités suivantes