La police des transports abandonne les trains de supporters

Les trains transportant des supporters de clubs sportifs ne sont presque plus accompagnés par ...
La police des transports abandonne les trains de supporters

La police des transports abandonne les trains de supporters

Photo: KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER

Les trains transportant des supporters de clubs sportifs ne sont presque plus accompagnés par la police des transports des CFF (TPO). L'ex-régie fédérale préfère confier cette tâche aux acteurs concernés, notamment pour des raisons financières.

Les CFF s’efforcent de conclure des accords avec les clubs, la ligue, l'Association suisse de football et les associations de supporters. Le but est que les transports de supporters puissent être gérés avec le moins de personnel possible, et donc des coûts réduits pour le contribuable suisse, a indiqué samedi Corinne de Puckler, porte-parole des CFF, confirmant un article publié par plusieurs journaux du groupe Tamedia.

Ce sont donc essentiellement des raisons économiques qui motivent cette décision des CFF. Les dommages annuels s'élèvent à environ 150'000 francs et les coûts totaux non couverts pour la compagnie ferroviaire se montent à environ 3 millions de francs par an, explique la porte-parole, interrogée par Keystone-ATS.

Ce retrait progressif est presque achevé: seuls les FC Zurich et St-Gall bénéficient encore de trains spéciaux accompagnés par la police des transports. Les autres clubs encadrent eux-mêmes leurs partisans pour leurs déplacements, une solution qui semble les satisfaire.

Même son de cloche du côté des CFF: selon eux, l'implication des organisations de supporters dans les déplacements a donné de bons résultats. Les ressources en personnel peuvent être ainsi mieux utilisées pour accroître la sécurité aux gares de départ et d'arrivée.

Incidents à répétition

Reste que malgré les mesures prises, les déplacements de supporters sont régulièrement émaillés par des incidents. A la mi-mai, des déprédations ont ainsi été commises dans un train à Lausanne en marge d'un match de football entre Lausanne et Thoune.

Début mai, alors qu'un convoi ramenait des supporters zurichois de Grasshopper qui avaient fait le déplacement de Lausanne, deux agents de la police des transports, piégés dans le dernier compartiment, ont même dû actionner le frein pour échapper, avec les deux conducteurs, à une douzaine de fans qui les poursuivaient dans les wagons en les insultant.

Les deux agents ont reculé de porte en porte depuis Lausanne, à mesure que des supporters les défonçaient l'une après l'autre. Avant d'entreprendre leur voyage de retour à Zurich, des fans ont aussi jeté des bouteilles, des canettes de bière et même des sièges du train sur le quai lausannois.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus