La caserne des Vernets a vécu, place à la caserne de Mategnin

La caserne de Meyrin-Mategnin (GE) a été inaugurée mardi. Le bâtiment, situé à deux pas de ...
La caserne des Vernets a vécu, place à la caserne de Mategnin

La caserne des Vernets a vécu, place à la caserne de Mategnin

Photo: KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI

La caserne de Meyrin-Mategnin (GE) a été inaugurée mardi. Le bâtiment, situé à deux pas de l'aéroport de Genève, peut abriter 300 personnes. Il remplace l'antique caserne des Vernets, vouée à la démolition et qui sera remplacée par des logements.

La caserne de Meyrin-Mategnin deviendra, à Genève, le principal lieu de stationnement des troupes militaires, a rappelé le conseiller d'Etat Mauro Poggia. Le projet a mis dix ans à se réaliser. La caserne des Vernets, qui a célébré ses 60 ans l'année dernière, fermera, pour sa part, ses portes le 31 juillet prochain.

Le nouveau lieu d'hébergement de l'armée a l'avantage de se situer près de l'aéroport et des organisations constituant la Genève internationale. Parfois, les militaires sont appelés en renfort pour assurer la sécurité de grandes rencontres diplomatiques. Les Vernets, en revanche, se trouvaient au coeur de la ville.

Aussi des policiers

Meyrin-Mategnin servira aussi à des usages civils. La caserne pourra accueillir des policiers venus d'autres cantons pour épauler leurs homologues genevois à l'occasion de certains événements. Elle permettra également de loger des aspirants de l'Académie de police de Savatan (VD).

La construction de cette nouvelle caserne entre dans un grand plan de relocalisation de l'armée suisse dans le canton de Genève. Ce projet a pris du temps, a avoué le conseiller d'Etat genevois Serge Dal Busco. A terme, il permettra toutefois la création de 1500 logements aux Vernets, dans un quartier en plein réaménagement.

Outre la caserne de Meyrin-Mategnin, l'armée suisse disposera d'un nouveau centre logistique repensé à Aire-la-Ville qu'elle partagera en partie avec la police genevoise, à partir du printemps 2020. Le site d'Epeisses (GE) concentrera, quant à lui, les activités d'instruction des troupes de sauvetage.

Les coûts totaux de ce déménagement de l'armée s'élèvent à environ 80 millions de francs. L'investissement est à la charge du canton de Genève, mais il sera financé pour 22 millions de francs par le groupe de promoteurs qui réalisera l'opération immobilière sur le site de l'actuelle caserne des Vernets.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus