La Vaudoise Fanny Chollet première femme aux commandes d'un FA-18

Il aura fallu attendre 2019 pour qu'une femme prenne les commandes d'un FA-18 en Suisse. La ...
La Vaudoise Fanny Chollet première femme aux commandes d'un FA-18

La Vaudoise Fanny Chollet première femme aux commandes d'un FA-18

Photo: KEYSTONE/LAURENT GILLIERON

Il aura fallu attendre 2019 pour qu'une femme prenne les commandes d'un FA-18 en Suisse. La Vaudoise Fanny Chollet, 28 ans, est la première à ouvrir la voie. Pour marquer l'événement, les Forces aériennes ont convoqué mardi la presse sur la base militaire de Payerne.

Premier-lieutenant dans l'armée, Fanny Chollet a obtenu son brevet de pilote fin 2017. Elle a ensuite suivi une année de formation sur FA-18 pour devenir 'ailier' dans l'escadrille basée à Payerne. Elle assure désormais la sécurité aérienne suisse de 06h00 à 22h00. Dès la fin 2020, ce service sera garanti 24h sur 24.

'Enfant, je ne m'imaginais pas devenir pilote militaire. Mais ayant vécu avec plusieurs membres de ma famille actifs dans l'aviation civile, l'intérêt a toujours été là', a déclaré Fanny Chollet. C'est au gymnase qu'il y a eu le déclic et que la native de St-Légier s'est lancée dans le programme de sélection SPHAIR. Aujourd'hui, j'ai réalisé un rêve', confie-t-elle.

Depuis 10 ans

La formation proprement dite de pilote ne commence qu'une fois les obligations militaires terminées. Pour devenir pilote, il faut obtenir le grade de lieutenant. Pour Fanny Chollet, les cours commencent en 2012 d'abord au Tessin sur PC-7, puis à l'école supérieure de Zurich (ZHAW) où elle obtient un bachelor en aviation, suivi d'entraînements sur PC-7 puis PC-21 à Emmen (LU).

La Vaudoise est la 10e pilote formée par l'armée et la première sur F/A-18, a précisé Bernhard Müller, commandant des forces aériennes suisses. Ce résultat est aujourd'hui possible, car la loi a autorisé l'arrivée des femmes sur les jets militaires en 2004, précise le divisionnaire. Il y a déjà des femmes actives dans les hélicoptères depuis quelques années.

Ce début d'année est à placer sous le sceau des femmes, a relevé le divisionnaire Müller, en allusion à l'arrivée de Viola Amherd à la tête du Département fédéral de la défense (DDPS). Lors du Forum économique mondial à Davos, toute la chaîne de conduite était d'ailleurs assurée par des femmes, deux aux radars et la vedette du jour aux manettes du jet militaire. 'La boucle est ainsi bouclée', a-t-il conclu.

De nouveaux avions

Interrogée sur une éventuelle différence entre hommes et femmes aux commandes d'un avion de chasse, la nouvelle recrue 'Shotty' n'en voit pas. 'Nous avons tous les mêmes compétences techniques. Seules les personnes se distinguent par leur individualité', estime-t-elle.

Les Forces aériennes suisses recrutent chaque année six pilotes de jets militaires et six pilotes d'hélicoptères. Fanny Chollet ne peut qu'encourager les jeunes femmes à tenter le programme de sélection SPHAIR aux passionnées.

Elle a par ailleurs plaidé pour l'achat de nouveaux avions afin de minimiser les risques pris par les pilotes au quotidien. La flotte de F/A-18 arrivera en fin de vie en 2030. La semaine dernière, Viola Amherd a commandé un rapport afin de se faire une meilleure idée d'ensemble sur la défense aérienne. Le Conseil fédéral se penchera à nouveau sur le projet, en principe d'ici l'été.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus