La Suisse ne s'est jamais autant déplacée pour aller travailler

Transhumance quotidienne en Suisse: quatre millions d'Helvètes pendulent pour aller au travail ...
La Suisse ne s'est jamais autant déplacée pour aller travailler

La Suisse ne s'est jamais autant déplacée pour aller travailler

Photo: KEYSTONE/ANTHONY ANEX

Transhumance quotidienne en Suisse: quatre millions d'Helvètes pendulent pour aller au travail et 800'000 étudiants et apprentis pour rejoindre leur lieu de formation. En 2017, neuf travailleurs sur dix étaient des pendulaires.

Près de 71% de ces personnes travaillent à l'extérieur de leur commune de domicile, soit une proportion nettement plus élevée qu’en 1990 (59%), souligne l'Office fédéral de la statistique mardi. Les flux de pendulaires qui traversent le Plateau suisse et les vallées alpines ont par conséquent considérablement grossi ces dernières décennies.

Dans la même période, la proportion de pendulaires à franchir les frontières cantonales a grimpé de 12 à 20%. Bâle-Ville et Zoug, par rapport à leur taille, attirent le plus grand nombre de travailleurs provenant d’autres cantons. A l'inverse, le Tessin est celui qui séduit le moins.

Un tiers prend les transports publics

Un pendulaire sur trois (31%) prend les transports publics tandis que 15% s'y rend à pied ou à vélo. Plus de la moitié des pendulaires (52%) utilisent la voiture comme principal moyen de transport pour se rendre au travail.

Les pendulaires parcourent en moyenne 15 km pour arriver au travail, ce qui leur prend environ une demi-heure. Ces proportions sont stables depuis 2010.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus