La Poste réorganise son réseau de filiales - Syndicat inquiet

La Poste réorganise son réseau. Les responsables d'office de poste disparaîtront au profit ...
La Poste réorganise son réseau de filiales - Syndicat inquiet

La Poste réorganise son réseau de filiales - Syndicat inquiet

Photo: KEYSTONE/LAURENT GILLIERON

La Poste réorganise son réseau. Les responsables d'office de poste disparaîtront au profit d'équipes actives dans plusieurs filiales à la fois. Le personnel a manifesté son inquiétude.

Avec son nouveau concept, La Poste veut s'adapter aux besoins de la clientèle qui entend accéder aux prestations postales à toute heure et en tout lieu, indique le géant jaune sur son site. La nouvelle organisation en équipe n'aura aucune incidence sur le nombre de filiales du réseau qui en compte actuellement 1078, selon La Poste.

Désormais, des équipes d'environ quinze conseillers à la clientèle seront formées pour chaque secteur et seront actives dans un seul secteur de filiales. Ils seront engagés dans différentes filiales, pour conseiller les collaborateurs des filiales en partenariat ou pour la gestion des automates My Post 24.

Divisé par deux

La Poste compte passer de ses quinze régions actuelles à sept et de 100 secteurs de filiales à environ 50. Les quelque 1000 filiales actuelles, dirigées par 700 responsables de filiale, seront à l’avenir gérées par environ 350 responsables d'équipe. Les personnes à qui seront attribuées des fonctions de direction seront épaulées par des suppléants.

Pour le responsable de RéseauPostal,Thomas Baur, la restructuration va exiger 'une importante flexibilité', selon l'information de La Poste. Il est conscient que certains vont regretter 'leur filiale' et seront confrontés à de nouvelles tâches. Avec cette réorganisation, des postes de direction seront supprimés. La Poste a prévu de pourvoir les nouveaux postes de direction à partir du mois de mai.

5500 collaborateurs touchés

Le réseau de filiales de la poste compte actuellement 5500 collaborateurs. Selon Syndicom, cette réorganisation suscite une grande inquiétude auprès du personnel.

Le syndicat est déjà intervenu pour pointer les difficultés de mise en œuvre. Mais ses préoccupations n'ont été écoutées que partiellement. Syndicom craint que ce projet ne serve à dissimuler le démantèlement futur des offices de poste.

/ATS
 

Actualités suivantes