La Fnac prendra pied dans une vingtaine de magasins Manor

La Fnac, qui distribue des produits culturels et électroniques, a signé avec Manor un partenariat ...
La Fnac prendra pied dans une vingtaine de magasins Manor

La Fnac prendra pied dans une vingtaine de magasins Manor

Photo: KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI

La Fnac, qui distribue des produits culturels et électroniques, a signé avec Manor un partenariat pour déployer 23 espaces de vente dans les grands magasins détenus par Maus Frères. La filiale du groupe français vise 110 millions de francs de recettes de plus.

Outre-Sarine, 'nous sommes peu connus, hormis à Bâle ou à Zurich, où résident des Romands et des Français', reconnaît Cédric Stassi, directeur général de Fnac Suisse, auprès d'AWP. Après une phase pilote de quatre emplacements en Suisse romande et à cheval entre les deux régions linguistiques, la Fnac compte séduire les Alémaniques et les Italophones. 'Nous avons analysé le chiffre d'affaires, la rentabilité, la satisfaction clients et si ces derniers adhéraient à notre concept dans les quatre shop-in-shop de la phase pilote'.

La marque compte ouvrir des espaces au sein de 13 autres grands magasins Manor en Suisse alémanique et au Tessin en 2022, notamment à Bâle, Baden, Zurich Letzipark mais aussi Coire, Winterthour, Soleure, Schaffhouse, Lucerne ainsi que Balerna et Lugano.

D'ici la fin de l'année, le déploiement se fera en Suisse romande, avec dix espaces de vente à Genève, Sierre, Vevey, Lausanne, Sion, Marin, Yverdon, Fribourg, Delémont et La Chaux-de-Fonds. Le partenariat reposera sur 27 emplacements au total.

Fnac Suisse vise un chiffre d'affaires supplémentaire d'au moins 100 millions d'euros (environ 110 millions de francs) par an, 'sans impact significatif sur l'objectif de cash-flow libre du groupe attendu à environ 500 millions d'euros sur la période 2021-2023, en dépit des investissements liés au déploiement du partenariat', selon le communiqué paru mardi.

Le patron compte tripler le nombre d'adhérents, autour de 300'000 actuellement, et 'embaucher entre 200 et 300 personnes réparties entre le siège, les enseignes et la logistique', quand l'entreprise compte 350 personnes. Des libraires mais aussi des spécialistes pour le développement du site internet sont recherchés.

L'entrepôt logistique de Satigny est 'en train d'évoluer techniquement pour faire face à la gestion des flux qui sera plus importante', nécessitant des embauches. Des services comme la livraison payante à J+1 sont aussi en développement, 'car on va de plus en plus vers la livraison rapide.' Le nombre de fournisseurs devrait également être étendu.

Retour en magasin

La filiale du groupe français veut miser sur la clientèle de l'enseigne de Maus Frères, qui se déplace 'dans des magasins de centre-ville, très bien situés' et 'profiter de ce flux'. Malgré la difficulté du commerce de détail, des centre-villes moins fréquentés en raison du télétravail, mais aussi les difficultés rencontrées par Manor qui a dû procéder à des licenciements l'an passé, Cédric Stassi se dit confiant.

'Tous les commerces ont souffert, mais les consommateurs reviennent en magasin et se font plaisir, après avoir consommé autrement pendant la crise'. Cela se voit notamment dans les paniers d'achat concernant la télévision, le son mais aussi les jeux de société et les jouets. Les espaces de vente permettront aussi à 'Manor de conquérir de nouveaux clients'.

L'assortiment sera adapté aux goûts locaux, les Alémaniques étant davantage portés sur les produits techniques. 'A Bienne, ce sont les mangas qui marchent très fort.' Les clients pourront trouver des livres, 'car la BD et le manga sont un de nos points forts' ainsi que du multimédia et du petit électroménager.

L'enseigne mise sur la complémentarité avec la vente en ligne, qui amène 'des clients en magasin, à la recherche de conseils, notre point fort. L'inverse est vrai aussi. Les clients viennent se renseigner en magasin et passent leurs commandes en ligne.'

Un site internet dédié à la clientèle alémanique sera lancé, en particulier pour les livres et la billetterie. La Fnac sera aussi présente au sein de la place de marché en ligne lancée récemment par Manor.

Les deux enseignes travaillent également 'à une coopération étroite en ce qui concerne l'approvisionnement en marchandises' pour les magasins où la Fnac ne disposera pas d'espace dédié.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus