La Chaux-de-Fonds: subventions pour le MIH et les anciens abattoirs

Le Conseil d'Etat neuchâtelois a octroyé des subventions provisoires à la commune de La Chaux-de-Fonds ...
La Chaux-de-Fonds: subventions pour le MIH et les anciens abattoirs

La Chaux-de-Fonds: subventions pour le MIH et les anciens abattoirs

Photo: ville la Chaux-de-Fonds

Le Conseil d'Etat neuchâtelois a octroyé des subventions provisoires à la commune de La Chaux-de-Fonds pour deux ouvrages d'intérêt national. Le Musée international d'horlogerie et les anciens abattoirs vont faire l'objet de travaux.

Pour les travaux de réhabilitation complète de la couverture et des façades en béton du Musée International d’horlogerie (MIH), le Conseil d'Etat a accordé une subvention provisoire de 464’730 francs, a-t-il indiqué jeudi. Qualifié de 'premier exercice intégral en Europe d’architecture troglodyte contemporaine', le bâtiment a été construit en 1972-1974 par les architectes Pierre Zoelly et Georges-Jacques Haefeli.

Reconnu d’intérêt national par la Confédération, de même que la collection qu’il abrite, l'édifice est emblématique de l’architecture du 20e siècle en Suisse. Le Conseil général de La Chaux-de-Fonds va devoir se pencher mardi prochain sur un crédit de 10,6 millions de francs, dont 9 millions d'investissements nets, pour la réfection, l'étanchéité des toitures terrasses et le remplacement des installations de ventilation et de climatisation.

La création d'un café des musées au Musée d'histoire, voisin du MIH, et l'aménagement d'une liaison souterraine entre les deux établissements sont aussi prévus. Tout comme la revalorisation paysagère de l'ensemble du parc des musées.

Début du 20e siècle

Le canton va aussi octroyer une subvention à la Métropole horlogère de 375’400 francs pour la deuxième phase des travaux de restauration des anciens abattoirs, qui concerne plusieurs bâtiments, les aménagements extérieurs et la cheminée. La construction des abattoirs a été réalisée en 1905-1906 par l'architecte communal Robert Belli sur les plans d'un spécialiste du domaine, Gustav Uhlmann de Mannheim (1851-1916).

Ce complexe industriel pavillonnaire est organisé sur une base géométrique exploitant les effets de la perspective et lui conférant un caractère monumental. Il est actuellement utilisé comme lieu d'expositions ou pour des activités culturelles ou sociales.

/ATS
 

Articles les plus lus