L'ouverture dominicale des magasins divise en Valais

L'ouverture des magasins quatre dimanches ou jours fériés par année déchire le Grand Conseil ...
L'ouverture dominicale des magasins divise en Valais

L'ouverture dominicale des magasins divise en Valais

Photo: Keystone

L'ouverture des magasins quatre dimanches ou jours fériés par année déchire le Grand Conseil valaisan. Les parlementaires sont de justesse entrés en matière mardi sur cet objet.

Le débat a montré de profondes divisions. La gauche s'est montrée fermement opposée à un projet 'dont personne ne veut', a dit Blaise Carron (PS). Une révision totale de la loi sur l'ouverture des magasins est prévue. Cette question d'ouvertures dominicales doit être traitée dans ce cadre, a estimé le parlementaire.

La gauche a reçu l'appui de l'UDC du Valais romand et d'une partie du PDC. Ne traiter que le point de l'ouverture dominicale ne permet pas de trouver un compromis, a estimé Blaise Melly (UDC).

Pas de libéralisation

Le PLR s'est montré favorable au projet, tout comme le PDC haut-valaisan. Il ne s'agit pas de libéralisation, mais de permettre l'ouverture de commerces quatre dimanches ou jours fériés par année, comme le permet la législation fédérale, a argumenté Christophe Claivaz (PLR).

Le projet est la conséquence d'une motion déposée il y a quelques années. Les motionnaires regrettaient que les commerces ne puissent ouvrir le dimanche lors de manifestations d'envergure comme la fête fédérale de tir qui attirent la foule.

La décision d'ouvrir un dimanche reviendrait à la commune et devrait être liée à une manifestation. 'Je vous enjoins à ne pas refuser le débat', a demandé le conseiller d'Etat Christophe Darbellay. Actuellement, les commerces des stations touristiques peuvent ouvrir les dimanches tout comme certains commerces de plaine. 'Ne soyez pas obtus', a lancé le conseiller d'Etat à l'adresse du parlement.

Au vote, l'entrée en matière a été acceptée par 67 voix contre 60 et une abstention. Les parlementaires débattront des détails du projet vendredi.

/ATS