L'essor du financement participatif a décéléré en Suisse

L'essor du financement participatif s'est poursuivi l'an dernier en Suisse, à un rythme toutefois ...
L'essor du financement participatif a décéléré en Suisse

L'essor du financement participatif a décéléré en Suisse

Photo: KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER

L'essor du financement participatif s'est poursuivi l'an dernier en Suisse, à un rythme toutefois moins soutenu que sur les deux exercices précédents.

La croissance a été principalement alimentée par les crédits hypothécaires, quand l'investissement dans les jeunes pousses ou l'immobilier a essuyé un net repli, selon un relevé annuel compilé par l'Institut de services financiers Zug (IFZ) de la Haute école de Lucerne.

Le volume de financement recensé par les plateformes helvétiques a atteint 597,1 millions, soit 15,6% de plus qu'en 2018.

Les emprunts ont bondi de 59,8% à 418,4 millions, grâce essentiellement aux crédits hypothécaires. Le capital-risque et l'investissement immobilier par contre se sont repliés d'un quart à 154,1 millions.

Le soutien désintéressé aux projets culturels ou caritatifs a égaré 4% pour représenter 24,6 millions.

L'étude publiée mercredi relève en outre que de moins en moins de participants, toujours plus professionnalisés, s'engagent dans le financement participatif. Le phénomène de 'masse' qui a donné son nom anglais au 'crowdfunding' reste toutefois observable dans les projets culturels ou caritatifs.

Les auteurs de l'études prévoient que les volumes de financement participatif atteignent cette année les 700 voire les 900 millions de francs. La pandémie de coronavirus devrait assurer une partie de cet essor. La trentaine de plateformes associées à l'étude ont en effet assisté à la mise en place de projets de soutien pour indépendants ou petites et moyennes entreprises.

Une quarantaine de plateformes temporaires ont aussi été lancées, essentiellement dédiées à l'écoulement de bons d'achats dans des sociétés locales d'envergure modeste.

/ATS
 

Actualités suivantes