L'économie suisse en croissance de 0,6% au 1er trimestre (SECO)

Le produit intérieur brut (PIB) de la Suisse a connu une croissance de 0,6% au 1er trimestre ...
L'économie suisse en croissance de 0,6% au 1er trimestre (SECO)

L'économie suisse en croissance de 0,6% au 1er trimestre (SECO)

Photo: KEYSTONE/WALTER BIERI

La croissance économique en Suisse a conservé son rythme au 1er trimestre. Le produit intérieur brut (PIB) a gagné 0,6% par rapport aux trois mois précédents, comme au 4e trimestre 2017. En comparaison annuelle, le taux de progression atteint 2,2%.

'La croissance a perdu un peu de son allant par rapport au deuxième semestre 2017, mais reste soutenue par de nombreux secteurs économiques', a commenté jeudi le Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO) en publiant les chiffres trimestriels de l'activité en Suisse. La cadence s'est maintenue en gros au regard de l'automne dernier.

La performance trimestre par trimestre est conforme aux attentes des économistes, ceux-ci tablant en moyenne sur un coefficient de croissance compris entre 0,5% et 0,7%. Le taux de 2,2% de croissance en rythme annuel s'obtient par l'addition de la performance des quatre derniers trimestres.

Pour mémoire, le premier trimestre 2017 avait inscrit une avancée de 0,2% du PIB seulement par rapport aux trois mois précédents, rappellent les services du conseiller fédéral Johann Schneider-Ammann dans leurs tableaux.

Dynamisme des services

Entre janvier et fin mars de cette année, la croissance économique a été soutenue 'largement' du côté de la production. Après quelques trimestres de progression très forte, l’industrie manufacturière a connu toutefois une hausse modérée (+0,2%), alors que le secteur de la construction est resté stable.

La croissance globale au 1er trimestre a été particulièrement soutenue par les services, secteur où la valeur ajoutée a augmenté dans presque toutes les branches. Après un trimestre faible, le commerce a renoué avec une croissance modérée (+0,8%).

La reprise s’est poursuivie aussi dans le secteur de la finance (banques et assurances), avec un gain de 1%. Les transports et la communication (+1,3%), la santé (+1,2%) et les services proches des entreprises (+0,5%) ont vécu une accélération de la croissance par rapport au trimestre précédent.

La branche des loisirs a réalisé une solide performance, en signant un bond de 7,3%, largement influencée par les grandes manifestations sportives. Hors ces dernières, la croissance de l'économie au 1er trimestre perd 0,2 point pour tomber à 0,4%. L’administration publique a enregistré quant à elle un recul de 0,2%.

Beaucoup d'investissements

En considérant l'angle des dépenses, le SECO relève un soutien de la demande intérieure finale. La consommation privée a inscrit une augmentation de 0,4% correspondant à la moyenne pluriannuelle. Elle a été largement soutenue par les dépenses de santé et d’alimentation ainsi que par les dépenses de mobilité.

Les investissements en biens d’équipement ont fortement progressé, avec un taux de 3,6%, grâce aux investissements dans la recherche-développement, les véhicules et l’informatique. Les investissements dans la construction et la consommation publique ont pour leur part reculé de respectivement 0,3% et 0,4%.

Le SECO a révisé par ailleurs en légère hausse la performance du PIB l'an passé. Annoncée initialement à 1% il y a trois mois, la croissance économique pour l'ensemble de 2017 ressort finalement à un taux de 1,1%, après 1,4% lors de l'exercice précédent.

/ATS
 

Actualités suivantes