L'OFROU teste un béton novateur sur l'A4 à Goldau SZ

Un nouveau revêtement routier doit permettre une construction de chaussée plus rapide et plus ...
L'OFROU teste un béton novateur sur l'A4 à Goldau SZ

L'OFROU teste un béton novateur sur l'A4 à Goldau SZ

Photo: KEYSTONE/FABRICE COFFRINI

Un nouveau revêtement routier doit permettre une construction de chaussée plus rapide et plus économique. Pour la première fois, la Confédération fait recours à ce procédé pour un pont autoroutier à Goldau (SZ).

Cette matière novatrice se nomme béton fibré à ultra-haute performance (BFUP) et possède une haute résistance à la compression. La pose du revêtement ne nécessite qu'une seule opération, au lieu de trois pour les bétons conventionnels, qui doivent être étanchéisés.

L'utilisation de BFUP pour une surface étendue et sans couche d'étanchéisation est une première en Suisse, indique l'Office fédéral des routes (OFROU) jeudi. Du BFUP avait déjà été utilisé pour le viaduc de Chillon (VD), mais avec revêtement étanche.

A Goldau, c'est une surface de 14'000 m2 sur trois ponts de l'autoroute A4 qui sera revêtue de BFUP. Au lieu des importants travaux d'étanchéisation, ce nouveau béton ne demande que quelques traitements complémentaires qui ne sont pas dépendants de la météo.

Plus de ciment et des fibres d'acier

Le BFUP contient trois à quatre fois plus de ciment et davantage de liant que les bétons traditionnels, explique le chef de chantier Christian Schmuckle à Keystone-ATS. Il contient également des fibres d'acier et du sable fin, mais pas de gravier.

Ce béton est plus dur et plus dense que les bétons traditionnels. Le risque de fissures est moindre. Les couches posées sont plus fines, ce qui pèse moins sur les structures des ponts et permet un séchage en 24 heures contre 28 jours pour les bétons traditionnels.

/ATS