Kia veut rafraîchir son image avec ses électriques

Paris(awp/afp) - Kia veut rafraîchir son image pour mieux aborder le virage de l'industrie ...
Kia veut rafraîchir son image avec ses électriques

Kia veut rafraîchir son image avec ses électriques

Photo: KEYSTONE/CYRIL ZINGARO

Paris(awp/afp) - Kia veut rafraîchir son image pour mieux aborder le virage de l'industrie automobile vers les moteurs électriques et les solutions de mobilité. Le constructeur sud-coréen entend lancer sept modèles 100% électriques en sept ans.

'Nous avons une réputation de bon rapport qualité/prix, nous voulons maintenant que notre marque devienne importante et valorisée (...) dans une relation plus affective avec les consommateurs', a souligné vendredi Artur Martins, responsable de l'expérience marque et client de Kia, lors d'une conférence de presse depuis Séoul.

La marque soeur de Hyundai prévoit de lancer sept nouveaux modèles 100% électriques d'ici à 2027: le premier modèle est attendu pour le premier trimestre 2021.

Ce crossover (entre compacte et SUV) qui promet une autonomie de 500 km inaugurera sur sa calandre le nouveau logo de Kia, une signature qui symbolise 'la stabilité et la confiance dans le futur', selon le designer Karim Habib, un ancien de BMW devenu patron du style chez le Sud-Coréen.

Le constructeur prévoit de vendre 500'000 véhicules électriques en 2026, soit 6,6% du marché mondial, et 800'000 en 2030, a indiqué le président de Kia, Ho-Sung Song. Tous seront basés sur la nouvelle plateforme électrique (E-GMP) du groupe Hyundai.

Le constructeur promet également une nouvelle 'expérience client', de la commande à la livraison.

Kia, qui connaît le succès en Europe avec son SUV Sportage et son mini-SUV Niro, notamment dans sa version électrique, est aussi présent à travers le monde avec ses petites Picanto et Cee'D et son gros SUV Sorento. Le constructeur a vendu 2,61 millions de véhicules dans le monde en 2020, dont 40.000 en France, et vise 2,92 millions en 2021.

A l'image de nombreux constructeurs qui veulent dépasser leur rôle d'assembleur de voitures, Kia s'est diversifié dans les services de mobilité. Le groupe a investi en 2018 dans Grab, géant de la mobilité en Asie du Sud-Est, et en 2019 dans son équivalent indien Ola.

La marque a lancé en Italie et en Russie un nouveau service de location, Kia Mobility, qui pourrait bientôt arriver en France.

Kia développe également une série de nouveaux véhicules utilitaires, avec un petit véhicule autonome, deux camionnettes et un gros fourgon. Le groupe a passé pour cela des partenariats avec la startup américaine Canoo et la Britannique Arrival.

/ATS