Ikea: le bénéfice net bondit en 2023 avec des ventes en hausse

La holding regroupant la plupart des magasins Ikea dans le monde, Ingka Group, a annoncé mercredi ...
Ikea: le bénéfice net bondit en 2023 avec des ventes en hausse

Ikea: le bénéfice net bondit en 2023 avec des ventes en hausse

Photo: KEYSTONE/AP SCANPIX SWEDEN/JOHANNES CLERIS

La holding regroupant la plupart des magasins Ikea dans le monde, Ingka Group, a annoncé mercredi un bond de son bénéfice net annuel, à la faveur d'une croissance de son chiffre d'affaires.

Le bénéfice net a été multiplié par cinq à 1,5 milliard d'euros (un peu moins en francs) sur l'exercice 2023 clos fin août, Ingka ayant souffert du retrait du marché russe sur l'exercice précédent.

Il s'agit d'une 'bonne performance', selon le groupe, malgré 'l'instabilité économique, la volatilité géopolitique, et les séquelles persistantes de la pandémie (qui) ont crée des moments difficiles en 2023', selon son communiqué.

Le bénéfice opérationnel a été 'stable', poursuit-il, tandis que le chiffre d'affaires d'Ingka, déjà publié, a affiché une hausse de 5,4% à 44,3 milliards d'euros.

Ingka représente plus de 90% du chiffre d'affaires total d'Ikea, qui a atteint 47,6 milliards d'euros lors de l'exercice annuel 2023.

Le numéro un mondial du meuble avait indiqué le mois dernier qu'il avait commencé à baisser ses prix en septembre pour relancer ses ventes en volume, après deux années de contraction en raison de l'inflation.

Ingka a parallèlement annoncé qu'il allait distribuer 311 millions d'euros à ses salariés au titre de bonus basés sur la performance et allouer 103 millions d'euros à son fonds de pension complémentaire, réservé aux employés en place depuis plus de cinq ans.

Quelque 96.000 des 165.000 salariés du groupe toucheront un bonus et ils sont 115'500 éligibles au fonds de pension complémentaire.

Plus généralement, le géant du meuble s'est attaché à réduire le turn-over de ses salariés qui avait augmenté après le Covid.

'Nous sommes passé d'un taux de rotation du personnel de 21,7% à 18%', a expliqué la directrice des ressources humaines, Ulrika Biesèrt à l'AFP.

Pour y parvenir, le groupe a travaillé autour de cinq axes: 'un salaire compétitif', 'la flexibilité' dans l'organisation du travail, 'le développement des compétences', 'les outils' pour servir le client, et le 'leadership'.

S'agissant des salaires, Ikea veut être dans 'la moyenne' pour le salaire de base sur chacun de ses marchés mais 'travaille beaucoup' sur les avantages complémentaires, tels que la couverture santé par exemple aux Etats-Unis, ajoute-t-elle.

/ATS