Glacier 3000: le restaurant de Mario Botta dévoilé

La reconstruction du restaurant Glacier 3000 aux Diablerets (VD), détruit par un incendie en ...
Glacier 3000: le restaurant de Mario Botta dévoilé

Glacier 3000: le restaurant de Mario Botta dévoilé

Photo: KEYSTONE/LAURENT GILLIERON

La reconstruction du restaurant Glacier 3000 aux Diablerets (VD), détruit par un incendie en septembre, est lancée. Le célèbre architecte tessinois Mario Botta est à nouveau de la partie.

'Nous avons presque terminé la phase de déconstruction. Dès la semaine prochaine, nous allons entamer la reconstruction', a indiqué mardi Bernhard Tschannen, patron de Glacier 3000, lors d'une rencontre avec la presse.

Le gros oeuvre devrait être achevé fin octobre. Les six mois suivants permettront de finir les intérieurs, pour une ouverture prévue au printemps prochain.

Le nouveau bâtiment a été imaginé par Mario Botta, lui qui avait déjà contribué au projet initial en 2000 avant de se retirer en raison de désaccords avec les promoteurs de l'époque. 'Je souhaitais renouveler l'aspect de la construction en lui donnant un caractère encore plus solide et résistant', a-t-il relevé.

En tant qu'architecte, 'mon pari est de transmettre une émotion aux clients: ils doivent ressentir qu'ils se trouvent entre ciel et terre, qu'ils vivent quelque chose d'unique', a ajouté le Tessinois de 80 ans.

Fini le self-service

Si l'aspect extérieur du bâtiment sera quasiment identique, pour des raisons d'autorisations de construire, l'intérieur a été repensé. De nouvelles fenêtres panoramiques dans les angles ont notamment été ajoutées. Les travaux vont aussi permettre un gain de surface de 35 m2 par étage.

Les restaurants offriront un total de 400 places assises sur deux étages. Une terrasse panoramique de 250 m2 sera aussi créée sur le toit.

Parmi les autres nouveautés, les commandes s'effectueront via un QR code et les plats seront servis à table. 'Le self-service en chaussures de ski, ça fait partie du passé', a affirmé Bernhard Tschannen.

Brumisateurs contre le feu

En matière énergétique, 600 panneaux solaires seront ajoutés sur la façade et les avant-toits, de quoi rendre le bâtiment quasiment autonome. La chaleur dégagée par la ventilation des cuisines et le fonctionnement des chambres froides sera récupérée pour produire de l'eau chaude.

L'isolation du bâtiment a aussi été revue pour minimiser la perte de chaleur, 'un point très important à 3000 m d'altitude', a remarqué Bernhard Tschannen.

La sécurité incendie a été améliorée. Un nouveau système d'extinction du feu à l'aide de brumisateurs a été installé.

Enquête en cours

Le patron de Glacier 3000 a encore souligné la nature 'très spéciale' de ce chantier. Les matériaux sont acheminés par téléphérique. Un important travail de sécurisation doit aussi être entrepris pour résister au vent, au givre et à la neige. Sans parler d'un travail plus éprouvant, l'oxygène commençant à manquer à 3000 m.

Pour mémoire, l'incendie s'était déclaré dans la nuit du 18 au 19 septembre. Personne ne se trouvait alors dans le bâtiment. Si le téléphérique était resté intact, le restaurant avait été détruit.

L'enquête est toujours en cours pour déterminer les causes exactes du sinistre. Tout acte criminel a toutefois déjà été écarté, les enquêteurs, s'orientant plutôt vers un problème technique.

/ATS
 

Actualités suivantes