Genève à l'origine du ralentissement de l'économie romande (Crea)

L'économie romande a amorcé un ralentissement au premier trimestre 2019, en raison du tassement ...
Genève à l'origine du ralentissement de l'économie romande (Crea)

L'économie romande a amorcé un ralentissement au premier trimestre 2019, en raison du tassement attendu de l'économie genevoise, indique mercredi l'Institut d'économie appliquée de l'Université de Lausanne (Crea).

Au premier trimestre 2019, l'indice conjoncturel Crea pour la Romandie perd 0,5 point pour s'établir à 100,5 points. Ce recul doit se poursuive au deuxième trimestre, dans une moindre proportion toutefois, puisque l'indice ne diminue que de 0,1 point, selon l'institut lausannois.

L'écart entre l'indice romand et celui de la Suisse se creuse de 0,3 point au cours des deux premiers trimestres de l'année 2019, à l'inverse de ce qui s'est produit en fin d'année dernière.

La baisse significative de l'indice genevois, en recul de deux points entre le 4e trimestre 2018 et le 2e trimestre 2019, pèse tout son poids sur le résultat final.

Selon le Crea, l'indice genevois tombe dans 'la zone de croissance faible'. La dégradation de l'indice de la marche des affaires et de l'entrée des commandes induit ce résultat pessimiste.

La hausse de l'indice neuchâtelois et le redressement significatif de celui du Valais compensent le repli - mesuré - de ceux de Vaud, Fribourg et du Jura.

Le secteur de la construction doit connaître un regain d'activité dans les mois à venir pour l'ensemble de la Romandie, à mettre au compte de la hausse de l'entrée des commandes et des réserves de travail.

A l'échelle nationale, les perspectives sont tout aussi 'bonnes' pour les activités de construction, affirment les spécialistes lausannois. Ils signalent toutefois que le secteur du logement se porte moins bien en raison de l'insuffisance des réserves de travail.

Du côté des exportations, les cantons fribourgeois, neuchâtelois et valaisans ont profité de la progression de leurs livraisons à l'étranger, à l'inverse des autres cantons.

Les exportations genevoises poursuivent leur repli au fil des trimestres. Elles ne devraient pas se redresser en début d'année 2019, en raison du ralentissement des activités attendu au niveau mondial.

/ATS
 

Actualités suivantes