Galenica a étoffé sa rentabilité l'an dernier

Le grossiste en produits pharmaceutiques et exploitant d'officines Galenica a dégagé l'an dernier ...
Galenica a étoffé sa rentabilité l'an dernier

Galenica a étoffé sa rentabilité l'an dernier

Photo: KEYSTONE/YOSHIKO KUSANO

Le grossiste en produits pharmaceutiques et exploitant d'officines Galenica a dégagé l'an dernier un excédent d'exploitation (Ebit) ajusté de 154,1 millions de francs, en hausse de 3,9% sur un an.

Le bénéfice net s'est envolé de près d'un quart à 147,7 millions, propulsé notamment par un effet non récurrent lié à la caisse de pension du groupe bernois, ainsi que par la dissolution de provisions devenues obsolètes pour impôts différés.

Hors ces effets exceptionnels, la progression du profit net se serait élevée à près de 10% à 124,7 millions, a souligné la société dans son rapport annuel publié mardi. Le conseil d'administration proposera aux actionnaires une rémunération agrémentée de cinq centimes à 1,70 franc par titre.

La performance défrise les projections élaborées par les analystes du consensus AWP, qui plafonnaient l'Ebit ajusté à 151,0 millions de francs et le bénéfice net à 84,3 millions. Le dividende s'avère pile dans le coeur de cible.

Déjà dévoilé en janvier, le chiffre d'affaires a enflé de moins de 1% à 3,17 milliards de francs, l'élan des acquisitions et de la croissance organique ayant été freiné par les mesures gouvernementales pour limiter les prix des médicaments.

Optimisme mesuré à court terme

Les nouvelles mesures en ce sens brideront également la progression des recettes sur l'année en cours. Le chiffre d'affaires doit nonobstant s'élever au moins au niveau de celui de 2018, moyennant une progression de 1 à 3% dans le segment santé et cosmétique. La direction ambitionne d'augmenter l'Ebit ajusté de 2 à 5% et promet un dividende au moins égal à celui pour 2018.

Le segment santé et cosmétique (Health and Beauty) a généré un chiffre d'affaires de 1,53 milliard de francs. La croissance de 3,1% est principalement attribuable à l'extension du réseau de pharmacies exploitées par Galenica, qui comprend notamment les enseignes Amavita, Coop Vitality ou encore Sun Store. L'excédent d'exploitation a bondi de 10,7% à 110,4 millions.

Principale source de revenus du groupe, les activités dans les services ont marginalement étoffé leur contribution aux recettes, de 0,4% à 2,37 milliards de francs. Le résultat opérationnel a en revanche chuté d'un huitième à 44,2 millions en raison d'une base de comparaison biaisée par le produit de la cession des droits sur un logiciel de gestion de cabinet médical et par la vente d'un bâtiment à Schönbühl. Hors ces exceptionnel, l'Ebit aurait grappillé 1,4%.

Les analystes saluent unanimement la belle résistance de la rentabilité aux mesures de plafonnement des prix des médicaments Surtout, Galenica se veut rassurant quant à sa rentabilité à court terme, renchérit Baader Helvea.

Même sans effets exceptionnels, Galenica serait parvenu à décoiffer les projections, applaudit la Banque cantonale de Zurich.

A 11h18, la nominative Galenica s'envolait de 7,1% à 48,20 francs, dans un SPI en petite baisse de 0,08%.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus