Fortes perturbations attendues dans le ciel en raison d'une grève

Avec au moins un millier de vols annulés, la journée de vendredi s'annonce très difficile pour ...
Fortes perturbations attendues dans le ciel en raison d'une grève

Fortes perturbations dans le ciel en raison d'une grève

Photo: KEYSTONE/EPA/CHRISTOPHE PETIT TESSON

Au moins un millier de vols annulés, des retards et des appels à ne pas voyager: le secteur aérien français est comme prévu très perturbé vendredi par une grève des aiguilleurs du ciel. Des vols en provenance et au départ de la Suisse sont aussi annulés.

A l'aéroport de Genève, 26 vols sont concernés, dont la très grande majorité vers des destinations françaises, a indiqué vendredi une porte-parole à Keystone-ATS. Des vols vers Madrid, Londres et Lisbonne ont aussi été touchés. Les passagers sont invités à se renseigner avant de voyager.

Les aéroports de Bâle et de Zurich ont aussi annoncé des suppressions de vols. A l'EuroAirport, des décollages, notamment vers Toulouse et Nice, ont été annulés. L'aéroport de Zurich a, lui, annoncé l'annulation de huit vols de Swiss et d'Air France vers Paris, Bordeaux et d'autres destinations françaises, tandis que les vols vers l'Espagne et le Portugal ont subi des retards.

Service minimum

À l'appel du Syndicat national des contrôleurs du trafic aérien (SNCTA, majoritaire), ce nouveau mouvement réclame des augmentations de salaires face à l'inflation. Le syndicat demande aussi une accélération des recrutements.

Un service minimum est assuré dans seize aéroports français, ainsi que dans les cinq centres en route de la navigation aérienne, qui contrôlent les aéronefs transitant par l'espace aérien français et volant à plus de 6000 mètres d'altitude, a indiqué vendredi la Direction générale de l'aviation civile (DGAC). En revanche, plusieurs aéroports étaient fermés en début de journée: Montpellier, La Rochelle, Rennes et Melun.

Retard

Cette grève a des répercussions sur l'ensemble du trafic aérien européen. Selon le gestionnaire européen Eurocontrol, qui évoque de 'graves perturbations', les retards des vols sur le Vieux Continent dépassaient déjà 500'000 minutes cumulées à 08h22 contre 148'000 sur l'ensemble de la journée du vendredi 9 septembre.

Eurocontrol prévoyait environ 21'000 mouvements d'avions vendredi dans la zone qu'il gère, soit un tiers de moins qu'une semaine auparavant. La DGAC avait indiqué travailler avec Eurocontrol 'afin de proposer aux compagnies aériennes des mesures de contournement de l'espace aérien national'.

Préavis fin septembre

Le SNCTA a annoncé le dépôt 'd'un deuxième préavis de grève du mercredi 28 septembre au vendredi 30 septembre 2022 inclus'. De multiples conflits sociaux ont éclaté ces dernières semaines dans le secteur aérien européen sur fond d'inflation record.

Fin juin et début juillet, des centaines de vols avaient dû être annulés à l'aéroport de Paris-Charles-de-Gaulle en raison d'une grève d'employés du gestionnaire, le Groupe ADP. Mercredi, la compagnie a annoncé séparément qu'elle accorderait une hausse de salaires de 5% à tous ses employés, assortie d'une prime de 1000 euros, en réponse à l'augmentation du coût de la vie.

/ATS
 

Actualités suivantes