Forte croissance mondiale de la richesse en 2021

La richesse mondiale a fortement augmenté en 2021, notamment en Amérique du Nord et en Chine ...
Forte croissance mondiale de la richesse en 2021

Forte croissance mondiale de la richesse en 2021

Photo: KEYSTONE/GABRIELE PUTZU

La richesse mondiale a fortement augmenté en 2021, notamment en Amérique du Nord et en Chine, grâce à l'évolution positive des marchés boursiers et aux mesures de soutien de l'économie mises en place par les banques centrales.

L'envolée de l'inflation, l'augmentation des taux d'intérêt et la chute des Bourses pourraient par contre peser sur cette tendance en 2022.

La richesse mondiale s'est inscrite à 463'600 milliards de dollars (447'094,9 milliards de francs), soit une avancée de 9,8% au taux de change actuel. En ne tenant pas compte des variations de taux de change, la hausse s'est établie à 12,7%, 'le taux de croissance annuel le plus élevé jamais enregistré', indique mardi Credit Suisse lors de la publication du 13e Global Wealth Report.

La fortune par adulte au niveau global a pour sa part pris 8,4% à 87'489 dollars et 11,3% hors effet de change. En Suisse, les avoirs par adulte sont de 696'000 dollars, le niveau le plus élevé au niveau global.

'L'analyse de la richesse moyenne au sein des pays et dans le monde montre que les inégalités de richesse à l'échelle mondiale ont diminué au cours de ce siècle, en raison de l'accélération de la croissance dans les marchés émergents', soutient l'économiste Anthony Shorrocks, auteur du rapport.

L'étude souligne en outre que la part de richesse des 1% les plus riches du monde a augmenté pour la deuxième année consécutive pour atteindre 45,6% en 2021 contre 43,9% en 2019. Le club des millionnaires en dollars a accueilli 5,2 millions de membres supplémentaires (+9%), ce qui porte leur nombre à 62,5 millions de personnes dans le monde.

Moins de riches en Suisse

Quant aux personnes très fortunées (UHNWI pour 'ultra high-net-worth individual'), leur nombre a bondi de 21%, en particulier aux Etats-Unis et en Chine. 'Relativement peu de pays ont enregistré un recul du nombre de personnes très fortunées', note Credit Suisse.

La Suisse (moins 120), Hong Kong (moins 130), la Turquie (moins 330) et le Royaume-Uni (moins 1130) ont observé les baisses les plus fortes.

Toutes les régions du monde ont constaté une amélioration du patrimoine de leurs habitants, mais l'Amérique du Nord et la Chine se sont particulièrement distinguées. La première région est responsable de la moitié de l'augmentation et la Chine d'un quart. L'Afrique, l'Europe, l'Inde et l'Amérique latine n'ont représenté ensemble que 11,1% de la croissance. 'Ce chiffre reflète une dépréciation généralisée par rapport au dollar américain dans ces régions', fait remarquer le communiqué de la banque aux deux voiles.

En ce qui concerne la richesse des femmes, Credit Suisse estime que sur les 26 pays qui représentent 59% de la population adulte mondiale, 15 pays dont la Chine, l'Inde et l'Allemagne ont observé une baisse des avoirs de la gente féminine entre 2020 et 2021.

A côté de la richesse, la dette des ménages a progressé de 4,4% dans le monde entier.

L'évolution positive des Bourses en 2021 explique en grande partie la forte progression de la richesse mondiale. Par ailleurs les fluctuations des taux de change sont souvent à l'origine de gains et de pertes importants dans la richesse évaluée en dollars américaine, relèvent les auteurs de l'étude.

Coup de frein en 2022/2023

'Bien qu'une certaine inversion de gains exceptionnels de richesse de 2021 soit probable en 2022/2023, étant donné que plusieurs pays doivent faire face à un ralentissement de la croissance, voire à une récession, nos perspectives à cinq ans prévoient que la richesse continuera de croître', a indiqué Nanette Hechler-Fayd'herbe, responsable de l'investissement pour la région Europe Moyen-Orient et l'Afrique.

L'inflation mondiale et la guerre en Ukraine pourraient peser sur la création de richesse réelle au cours des prochaines années, rappelle l'étude. Cependant, la richesse mondiale en dollars devrait s'enrober de 36% d'ici 2026, grâce à la dynamique des pays à revenu faible ou intermédiaire.

Les avoirs par adulte devraient progresser de 28% d'ici 2026 et franchir le seuil des 100'000 dollars en 2024. Le nombre de millionnaires devrait augmenter à 87 millions et ceux des très fortunés s'inscrire à 385'000.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus