Forte augmentation des accidents de travail mortels dans l'agriculture

Au moins 42 personnes ont trouvé la mort dans un accident de travail dans le domaine de l'agriculture ...
Forte augmentation des accidents de travail mortels dans l'agriculture

Forte augmentation des accidents de travail mortels dans l'agriculture

Photo: KEYSTONE/POLIZEI SG

Au moins 42 personnes ont trouvé la mort dans un accident de travail dans le domaine de l'agriculture en 2018. C'est 19 cas de plus qu'en 2017, indique le Service d'information agricole (LID) dans sa dernière publication en ligne.

Les raisons de cette augmentation ne sont pas encore claires et doivent être analysées, reconnaît Dominique Thiévent, experte en sécurité du Service de prévention des accidents dans l’agriculture (SPAA), citée dans l'article.

Depuis 1996, près de 1000 personnes sont mortes dans un accident de travail dans le domaine agricole. Comme il n'y a aucune obligation de rapporter ces accidents, les chiffres pourraient en réalité être beaucoup plus élevés. Et plus de la moitié de ces accidents mortels (57%) ont eu lieu lors du maniement de machines et de véhicules, selon le SPAA.

Ceinture de sécurité

Pour enrayer le phénomène, l'association de paysans a décidé de mettre en place un groupe de travail. Il se réunira pour la première fois en janvier 2019 et entend mettre l'accent sur la prévention, notamment le port de la ceinture de sécurité.

Nombre de paysans estiment à tort, selon Mme Thiévent, qu'il est mieux de ne pas être attaché pour pouvoir plus facilement sauter hors de leur véhicule le cas échéant. 'Les nombreux accidents tragiques montrent que c'est un mauvais raisonnement', ajoute-t-elle. Le port de la ceinture de sécurité doit devenir une évidence, même pour les travaux agricoles.

Les tracteurs nouvellement mis en circulation doivent être équipés de ceinture de sécurité depuis 2018. Mais le port de la ceinture n'est obligatoire que sur les routes et à partir de 25 km/h. Mme Thiévent recommande de s'attacher également dans les champs et à des vitesses inférieures, et d'équiper les véhicules plus anciens.

/ATS
 

Actualités suivantes