Fast Retailing (Uniqlo) sabre ses prévisions annuelles

Durement affecté par la pandémie de coronavirus, le géant japonais du prêt-à-porter Fast Retailing ...
Fast Retailing (Uniqlo) sabre ses prévisions annuelles

Durement affecté par la pandémie de coronavirus, le géant japonais du prêt-à-porter Fast Retailing (Uniqlo) a revu jeudi à la baisse ses prévisions de résultats annuels, après des performances en berne au premier semestre de son exercice 2019/20.

Le groupe compte désormais dégager un bénéfice net annuel de 100 milliards de yens (890 millions de francs), contre 165 milliards de yen jusqu'ici anticipé, ce qui représenterait une chute de 38,5% par rapport à 2018/19, selon un communiqué.

Fast Retailing a aussi drastiquement abaissé son objectif annuel de bénéfice opérationnel, passé de 245 milliards à 145 milliards de yens (-43,7% sur un an).

Il s'attend enfin à un repli de 8,8% de ses ventes mondiales sur l'exercice en cours, à 2090 milliards de yens (18,6 milliards de francs), alors qu'il espérait jusqu'ici atteindre 2340 milliards de yens.

Ces perspectives ont été élaborées 'en partant du principe que l'impact du Covid-19 continuera d'entraîner un fort déclin des ventes en avril-mai, avant un retour progressif à la normale à compter de juin', a expliqué Fast Retailing dans un communiqué.

Le groupe ne s'interdit cependant pas de revoir de nouveau ses objectifs à la baisse si l'impact de la pandémie persiste et alors que vient s'y ajouter la récente déclaration de l'état d'urgence dans plusieurs régions du Japon, dont celles de Tokyo et d'Osaka.

Egalement très présent en Chine ainsi qu'en Corée du Sud, le groupe a été affecté dès le début de la crise sanitaire, en étant notamment contraint de fermer temporairement plusieurs centaines de magasins de sa marque phare Uniqlo.

Les activités du groupe en Europe et en Amérique du Nord sont désormais sévèrement touchées à leur tour par la pandémie, qui a déclenché des mesures de confinement, parfois drastiques, dans le monde entier.

Sur l'ensemble de son premier semestre écoulé (de septembre 2019 à fin février 2020), son bénéfice net a reculé de 11,9% sur un an à 100,4 milliards de yens, pour un bénéfice opérationnel en chute de 20,9% à 136,7 milliards de yens et un chiffre d'affaires en repli de 4,7% à 1208,5 milliards de yens.

/ATS