Faillites d'entreprises en hausse après neuf mois en 2017

Poursuivant leur hausse en septembre, les faillites d'entreprises pour insolvabilité ont augmenté ...
Faillites d'entreprises en hausse après neuf mois en 2017

Faillites d'entreprises en hausse après neuf mois en 2017

Photo: Keystone

Poursuivant leur hausse en septembre, les faillites d'entreprises pour insolvabilité ont augmenté en Suisse de 1,7% sur un an, à 3534 cas après neuf mois en 2017. Le nombre de créations de nouvelles sociétés a lui atteint un nouveau niveau record.

De janvier à fin septembre, le nombre total de faillites, soit celles de privés et d'entreprises, s'est hissé à 10'770 procédures, 2,8% de plus qu'un an auparavant, relève mercredi Creditreform. Sur le seul mois de septembre, la hausse s'est inscrite à 8% à 1220 cas.

Du côté des entreprises, pas moins de 572 sociétés ont mis la clef sous la porte en septembre, soit 7,1% de plus qu'au cours du mois correspondant de l'an passé. Sur ce nombre, 420 firmes ont été déclarées en faillite en raison de leur insolvabilité, un chiffre en croissance de 3,7%.

Les cas de faillites d'entreprises liés à des cessations d'activité pour des motifs d'ordre organisationnel (en vertu de l'article 731b du code des obligations) ont quant à eux bondi en septembre de 17,8% à 152. Après neuf mois en 2017, l'Union suisse des créanciers en a recensé 1402, un niveau dépassant de 0,9% celui affiché un an auparavant.

Hausse des faillites de privés

Selon la société de recouvrement et de renseignements économiques, 648 privés ont été déclarés en faillite en septembre, 8,7% de plus que douze mois auparavant. Après neuf mois en 2017, 5834 cas de faillites de personnes physiques ont été observés, 4% de plus qu'au cours des trois premiers trimestres de 2016.

Creditreform observe cependant que les faillites de personnes vivantes ont chuté de 7,8% à 118 cas en septembre et de 2,5% à 1069 à l'issue du troisième trimestre 2017. La croissance enregistrée sur les périodes sous revue a uniquement reposé sur les cas de personnes décédées dont les héritiers ont refusé l'héritage.

La progression du nombre de faillites d'entreprises ne constitue pas une surprise, le phénomène s'expliquant notamment par la vive hausse du nombre d'entreprises créées ces dernières années. Après neuf mois en 2017, 31'920 firmes ont été enregistrées au registre du commerce, soit 4,3% de plus que durant la période correspondante de l'année dernière.

En dépit de cette tendance favorable, Creditreform revoit en légère baisse son anticipation quant au nombre de créations d'entreprises cette année. Alors que le spécialiste du recouvrement et des renseignements économiques tablait il y a trois mois sur un niveau record de plus de 44'000 nouvelles firmes en 2017, il en attend désormais 1000 de moins.

Solde net attendu en progression

Cette année, 43'110 entreprises devraient avoir vu le jour (+4,2%). A titre de comparaison, ce chiffre s'était fixé à près de 36'400 en 2007, juste avant la crise financière.

Les radiations du registre du commerce devraient en parallèle elles aussi présenter une progression sur l'ensemble de l'année 2017, soit de 3,4%, à 29'180. Malgré un fléchissement de 1,3% à 2059 en septembre, elles ont crû de 1,6% à 21'790 après neuf mois cette année.

Au final, le solde net entre les nouvelles inscriptions au registre du commerce et les radiations devrait s'établir à 13'930, un chiffre supérieur de 6% à celui affiché en 2016. Selon Creditreform, ce nombre n'a été dépassé qu'à deux reprises, soit juste avant la crise financière des années 2008 et 2009.

/ATS
 

Actualités suivantes