Fabio Regazzi a été élu à la tête de l'USAM

Le conseiller national PDC Fabio Regazzi a été élu à la tête de l'Union suisse des arts et ...
Fabio Regazzi a été élu à la tête de l'USAM

Fabio Regazzi a été élu à la tête de l'USAM

Photo: KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

Le conseiller national PDC Fabio Regazzi a été élu à la tête de l'Union suisse des arts et métiers (USAM) mercredi lors du congrès ordinaire de la faîtière des PME. Il considère sa nomination en tant de pandémie de coronavirus comme un 'défi important'.

'Les attentes sont grandes pour l'USAM. Avec mes collègues, je veux faire tout mon possible pour répondre à ces attentes', a déclaré Fabio Regazzi, cité sur Twitter par la faîtière. Le Tessinois de 58 ans était le seul candidat en lice après que la conseillère nationale (UDC/TG) Diana Gutjahr s'est retirée de la course en août.

L'avocat et entrepreneur de Locarno est conseiller national depuis 2011. Connu pour ses positions plutôt conservatrices au sein du PDC, il est membre de la commission de l'économie et des redevances.

Durant le congrès, Fabio Regazzi a souligné l'importance d'unir les forces face à des revendications qui vont à l'encontre des intérêts des entreprises. Plus tôt mercredi, dans la Matinale de la RTS, il s'est dit 'motivé' et prêt à s'engager 'pour l'économie suisse et les petites et moyennes entreprises'.

Le Tessinois s'est dit soucieux des conséquences possibles de la crise pour les entreprises et espère que l'économie ne sera que peu touchée par les restrictions, 'pour éviter que la situation ne dégénère'. Selon lui, il faut éviter un deuxième semi-confinement.

Rime part, Bigler reste

Fabio Regazzi est le premier Tessinois à présider l'USAM. Il succède à l'ancien conseiller national UDC fribourgeois Jean-François Rime. Ce dernier était absent physiquement au congrès à Granges-Paccot (FR), car testé positif au coronavirus.

Jean-François Rime n'a pas été réélu lors des élections fédérales de l'automne dernier, tout comme le directeur de l'USAM, le libéral-radical zurichois Hans-Ulrich Bigler. Il avait alors annoncé démissionner de la présidence de l'USAM, alors que M. Bigler reste à son poste.

Lors du congrès, le comité directeur de l'USAM ainsi que la Chambre suisse des arts et métiers ont aussi été élus. Diana Gutjahr a été élue au comité directeur, tout comme Silvan Hotz, président des Boulangers-Confiseurs suisses.

Les délégués de l'USAM ont également adopté une charte stratégique sur la numérisation. Celle-ci en appelle à la responsabilité des PME et préconise de meilleures conditions-cadre pour la promotion de la numérisation, selon un communiqué de la faîtière.

Le congrès s'est déroulé en comité restreint en raison de la situation sanitaire; il était possible de le suivre en ligne. Olivier Curty, le conseiller d'Etat fribourgeois en charge de l'économie et de l'emploi, était présent sur place.

/ATS
 

Actualités suivantes