Explosion à Saint-Pétersbourg: une bombe laissée à la consigne

L'explosion dans un supermarché de Saint-Pétersbourg (nord-ouest), qui a fait quatorze blessés ...
Explosion à Saint-Pétersbourg: une bombe laissée à la consigne

Explosion à Saint-Pétersbourg: une bombe laissée à la consigne

Photo: KEYSTONE/EPA/ANATOLY MALTSEV

L'explosion dans un supermarché de Saint-Pétersbourg (nord-ouest), qui a fait quatorze blessés mercredi, a été provoquée par une bombe artisanale laissée à la consigne. Le président russe Vladimir Poutine a qualifié les faits d''acte terroriste'.

'Un engin artisanal laissé dans un casier de la consigne a explosé' dans ce supermarché de la chaîne Perekriostok, a confirmé pour sa part le Comité russe antiterroriste (NAK), précisant que l'engin était 'équivalent à 200 grammes de TNT'. Treize des blessés ont été hospitalisés.

Le NAK coordonne l'enquête, alors que les enquêteurs ont assuré dans la foulée de l'explosion n'écarter aucune piste, sans toutefois ouvrir formellement de procédure pour attaque terroriste. Le Comité d'enquête, organe chargé des principales affaires, a annoncé la veille l'ouverture d'une enquête pour 'tentative d'homicide'.

'Liquider les bandits sur place'

Jeudi, le président russe Vladimir Poutine a pourtant qualifié cette explosion 'd'acte terroriste'. Il a fait cette déclaration au début d'une cérémonie de remise des décorations aux militaires russes qui ont participé à l'opération russe en Syrie.

Il a ajouté avoir donné l'ordre aux services spéciaux du FSB, 'lors des arrestations, d'agir dans le cadre de la loi' ; 'Mais en cas de menace pour la vie ou la santé de nos agents, de nos officiers, il faut agir de manière ferme et ne pas faire de prisonniers, mais liquider les bandits sur place', a-t-il ajouté. Son porte-parole Dmitri Peskov a précisé à la presse que cet ordre concernait 'ceux qui se préparent à commettre des attentats dans notre pays'.

Pour sa part, le site d'information local Fontanka.ru a diffusé jeudi des images de vidéosurveillance du supermarché, en les présentant comme celles de l'exécutant présumé de l'explosion. Un homme d''apparence non-slave', vêtu d'une veste verte à capuche, apparaît d'abord avec un sac à dos beige, visiblement lourd, puis quitte le supermarché déjà sans son sac, a expliqué jeudi le site.

Mi-décembre, les services de sécurité russes avaient annoncé avoir démantelé une cellule du groupe Etat islamique (EI) s'apprêtant à commettre des attentats le 16 décembre à Saint-Pétersbourg, notamment dans la très touristique cathédrale Notre-Dame-de-Kazan.

Le président Vladimir Poutine avait alors appelé son homologue américain Donald Trump pour le 'remercier' de renseignements transmis par la CIA ayant permis d'arrêter les terroristes présumés.

La Russie a été menacée à plusieurs reprises par l'EI et par la branche syrienne d'Al-Qaïda depuis le début de son intervention militaire en Syrie en 2015.

/ATS
 

Actualités suivantes