Enfants particulièrement concernés par des intoxications chimiques

Un bambin qui confond détergent et sirop: la moitié des 37'200 cas d'intoxication signalés ...
Enfants particulièrement concernés par des intoxications chimiques

Enfants particulièrement concernés par des intoxications chimiques

Photo: KEYSTONE/URS FLUERLER

Un bambin qui confond détergent et sirop: la moitié des 37'200 cas d'intoxication signalés l'an dernier au numéro de téléphone 145 concernent des enfants dont 82% ont moins de 5 ans. Les intoxications aux produits chimiques domestiques sont particulièrement élevées.

Les enfants sont très souvent les principales victimes des intoxications aux substances chimiques, écrit Tox Info Suisse mardi dans son rapport annuel 2017. Au total, 5847 cas de ce type ont été recensés l'an dernier, sur les 18'000 intoxications d'enfants signalées.

Cette année, l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) a publié un livre, 'Bas les pattes, danger' pour sensibiliser les enfants, à travers une histoire, sur les dangers que peuvent représenter les produits chimiques.

Explosion des cas médicamenteux

Au total, Tox Info a reçu l'an dernier 40'310 appels, selon des chiffres publiés en janvier. 37'200 appels concernaient des intoxications en tous genres, toutes catégories d'âge confondues. 3100 appels étaient de nature préventive.

L'ensemble des consultations liées aux cas d'intoxication par des substances chimiques (produits domestiques, techniques, industriels, d'agriculture et d'horticulture) a augmenté de 39% au cours des douze dernières années. Les intoxications médicamenteuses ont explosé dans le même temps (+64%).

Environ 70% de toutes les intoxications sont dues aux médicaments, aux produits domestiques et aux plantes. La majorité des cas graves sont liés aux drogues et aux médicaments. Sur sept cas mortels, Tox Info a enregistré quatre cas médicamenteux, deux cas par des produits chimiques et un cas dû aux drogues.

Identification précise déterminante

Les informations en cas d'urgence, disponibles aussi sous forme d'application pour smartphone, renseignent gratuitement patients et médecins 24 heures sur 24 au numéro de téléphone 145.

Les conseillers d'Info Tox ont accès au registre des produits recensés par l'OFSP. Ce dernier contient environ 173'000 produits en vente et 114'000 produits qui ne le sont plus.

Pour rester efficace, Tox Info lance un appel aux fournisseurs afin qu'ils fassent enregistrer correctement leurs produits et leurs composants, voire actualisent leur inscription. Les autorités ont financé deux vidéos pour les y sensibiliser.

/ATS
 

Actualités suivantes