Ecole, transports, environnement... les infos loufoques du jour

Les médias, institutions et entreprises n'ont pas failli à la tradition des poissons d'avril ...
Ecole, transports, environnement... les infos loufoques du jour

Ecole, transports, environnement... les infos loufoques du jour

Photo: KEYSTONE/EPA/MOHAMED HOSSAM

Les médias, institutions et entreprises n'ont pas failli à la tradition des poissons d'avril lundi. Keystone-ATS a lancé ses filets. Petit florilège non exhaustif des informations 'bidons' qui ont titillé le sens critique des Helvètes:

Une ronronthérapie tourne mal à Genève, rapporte le Courrier. L'Etat a voulu tenter une expérience pédagogique en faisant cohabiter chats et élèves de primaire. 'L’effet apaisant et à la fois stimulant des ronronnements sur le cerveau a été prouvé', atteste le biologiste Alejandro Gatonegro, qui porte bien son nom.

Mais le test-pilote a tourné au vinaigre: élèves cruels avec les mistigris, parents fatigués de laver les habits couverts de poils, enseignants mécontents de devoir ramener à la maison les félins affamés sans dédommagement. Par souci de professionnalisme, le journaliste n'a pas oublié d'interroger l'un des principaux intéressés. Un chat pour un poisson, il fallait y penser.

Nouvelle taxe écolo

Les contribuables suisses seront taxés en fonction de leur empreinte écologique et de leur revenu. Et les Neuchâtelois serviront de cobayes dès 2021 ou 2022, annonce Arcinfo. Cet impôt climatique fédéral sera calculé selon le mode de vie des citoyens: les 'bons élèves' recevraient un bonus climatique tandis que les 'mauvais' devraient s'acquitter d'une pénalité.

A Fribourg, les TPF veulent donner un coup d'accélérateur au projet de métrocâble. Selon La Liberté du jour, l'entreprise de transports publics aurait racheté vendredi dernier pour un montant non communiqué le Rapido Sky, les télécabines qui viennent de faire faillite à Charmey (FR).

Problème: certains Fribourgeois devront s'accommoder de la présence d'un pylône dans leur jardin. Et surtout, une étude commandée par le canton a conclu que ce mode de transport ne serait intéressant que vers les années 2040-2050.

Toujours dans le domaine des transports, les remontées Verbier 4 Vallées ont le regret de cesser l'exploitation de la télécabine Le Châble-Verbier à partir de 2022. 'Un sacré coup dur' pour cette installation qui est l'une des portes d'entrée principale du domaine, écrit l'entreprise. Une vingtaine de bus électriques sans pilote et complètement autonomes remplaceront les cabines.

Reliques fondantes

Porrentruy propose de son côté des reliques originales: les nostalgiques ajoulots de la glisse à la patinoire du Voyeboeuf pourront obtenir un bloc de glace ou de glaçon sculpté lors de son découpage à la tronçonneuse dans une semaine.

Rien de tel en effet d'en avoir 'un bout au fond de son verre', assure le président du syndicat intercommunal du district de Porrentruy, Stéphane Babey dans Le Quotidien jurassien. Les intéressés sont priés de s'annoncer par mail pour réserver leur bloc.

Le Journal du Jura annonce lui une soupe de Kappel à Moutier, pour tenter d'apaiser ce terrain 'particulièrement miné' et déchiré par 'un conflit terrible'. L'initiative en revient à un Zougois et un Zurichois, qui en profiteront pour 'rafraîchir leur notions de français', tout en précisant qu'ils ne sont pas des 'faiseurs de miracles'.

Quant à La Télé, elle nous apprend que la Fête des vignerons présentera une version unique du Ranz des vaches le 11 août prochain: dans l'arène, The Armailli et Ze Grands Gamins se produiront avec Henri Dès à la guitare, selon un rush publié sur Facebook. Caroline Meyer, cheffe de choeur de la fête, salue une 'idée géniale de la direction artistique d'oser le mélange des genres entre tradition et modernité'.

La fin du 'ü'

La NZZ s'en prend elle aux trémas. Le journal zurichois explique que les autorités de la Ville veulent interdire le 'ü umlaut' dans le nom de la ville sur tous les documents officiels afin de pouvoir positionner le nom comme une 'marque' mondiale. Et de nommer en exemple le 'Zurich Film Festival', la 'Greater Zurich Area'.

Mais la place économique zurichoise va devoir se battre: 'Zurich Versicherung' (Zurich Assurance) utilise cette orthographe depuis plusieurs années et en détiendrait même les droits.

A Zurich toujours, le traditionnel Sechseläuten ou Bonhomme hiver qui annonce le temps de l'été prochain ne sera plus brûlé comme d'habitude en raison des émissions massives qu'il dégage. Le Tages-Anzeiger invoque une obscure loi sur l'air. Le feu sera remplacé par des vapeurs de gaz enflammé.

Dans un registre voisin, Suisse Rando présente une nouveauté sur ses sentiers: les traditionnels losanges jaunes seront désormais enrichis d'arômes à humer voire à lécher: à choix citron, fraise ou réglisse. Pour étrenner ce premier sentier odorant, les randonneurs sont invités à se rendre dans le canton de Zurich, entre Winkel et Tössegg.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus