EFG International a achevé l'intégration de BSI

Une année après avoir acquis la banque tessinoise BSI, EFG International a achevé son processus ...
EFG International a achevé l'intégration de BSI

EFG International a achevé l'intégration de BSI

Photo: KEYSTONE/TI-PRESS/GABRIELE PUTZU

Une année après avoir acquis la banque tessinoise BSI, EFG International a achevé son processus d'intégration. Le gestionnaire de fortune zurichois estime que l'opération s'est déroulée avec succès.

Après la migration des affaires de la Banca della Svizzera Italiana (BSI) à Zurich et Genève en septembre, EFG a maintenant réussi le transfert complet des activités au Tessin sur la plate-forme informatique du groupe zurichois, indique-t-il lundi dans un communiqué. EFG a procédé à six intégrations légales et neuf migrations informatiques au niveau global.

EFG estime avoir intégré les activités de BSI 'presque plus rapidement qu'anticipé' lors du rachat de l'établissement, précise-t-il. Le gestionnaire zurichois estime être devenu une des banques privées les plus importantes de Suisse - la 5e - avec des avoirs sous gestion de 147,5 milliards de francs à fin octobre.

Synergies de 50 millions

'En opérant sur une plate-forme combinée, nous espérons réaliser l'an prochain les synergies visées et continuer à développer notre stratégie numérique', a pour sa part déclaré le directeur des opérations, Mark Bagnall. EFG avait confirmé lors de la publication de ses chiffres semestriels attendre des synergies liées à la reprise de BSI à hauteur de 240 millions de francs à l'horizon 2019, dont 50 millions en 2017.

Pourtant, le groupe bancaire a enregistré des résultats contrastés au cours du 1er semestre 2017. Le bénéfice net a atteint 19,2 millions de francs, contre 22,3 millions lors des six premiers mois de 2016.

Ce recul est dû à l'intégration de BSI. L'établissement tessinois a en effet subi de fortes turbulences après l'annonce de son implication dans le scandale de blanchiment lié au fonds souverain malaisien 1MDB.

Giorgio Pradelli a été désigné en octobre pour devenir le nouveau directeur général d'EFG en janvier. Il remplace Joachim Straehle qui a fait valoir son droit à la retraite.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus