Deux élus lémaniques plaident pour un train direct Genève-Londres

Une ligne de train directe entre Genève et Londres en cinq heures environ? Deux députés lémaniques ...
Deux élus lémaniques plaident pour un train direct Genève-Londres

Deux élus lémaniques plaident pour un train direct Genève-Londres

Photo: Keystone/EPA/ANDY RAIN

Une ligne de train directe entre Genève et Londres en cinq heures environ? Deux députés lémaniques interpellent les gouvernements genevois et vaudois pour soutenir un tel projet, alors que les CFF imaginent plutôt une connexion depuis Bâle.

Au Grand Conseil genevois, c'est une proposition de motion qui a été récemment déposée par l'élue PLR Diane Barbier-Mueller et au parlement vaudois, c'est un postulat qui a été défendu mardi par le Vert'libéral David Vogel. Ces deux interventions demandent aux Conseils d'Etat respectifs d'étudier de manière approfondie l'opportunité et l'évaluation des coûts en vue d'une liaison ferroviaire entre Genève et Londres, en collaboration avec les CFF.

'Réaliste et populaire'

Leurs argumentaires mettent notamment en avant la forte connexion entre Genève et Londres s'agissant des déplacements pour affaires et pour loisirs, des bénéfices environnementaux et économiques ainsi que la saturation des créneaux aériens (neuf compagnies et jusqu'à 45 vols quotidiens entre les deux villes).

Les deux parlementaires invitent leurs cantons à proposer pour 2026 à la Conférence des transports de la Suisse occidentale (CTSO) un objectif d'offre d'une ligne directe entre ces deux villes. Ils suggèrent aussi d'évaluer le montant et les modalités d'une garantie de déficit afin de lancer une telle liaison internationale. 'Nous voulons mettre de la pression dans le cadre de la CTSO pour une idée qui nous semble réaliste et populaire', a dit mardi M. Vogel.

Avantage Genève?

Ce n'est pas la première fois que cette connexion fait parler d'elle. En 2010 déjà, une liaison directe entre Genève et Londres avait été identifiée comme étant intéressante par le groupe Eurostar. Elle aurait permis de relier les deux villes en 5h30, permettant le transport de près de 900 passagers par train.

L'idée est aussi dans l'air chez les CFF depuis novembre dernier, mais plutôt depuis Bâle. Or les deux élus lémaniques soulignent que le temps de trajet direct entre Bâle et Londres serait de 6h18, alors qu'il serait de 5h12 depuis Genève et de 5h46 depuis Lausanne.

Ils relèvent encore qu'en termes de trafic aérien à destination de Londres, l'aéroport de Genève - avec 1,15 million d'usagers en 2019 - dépasse le cumul des aéroports de Bâle et Zurich (1,10 million). D'ailleurs, selon un rapport de 2021 sur le développement du trafic international, commandé par les CFF, un train Genève-Londres drainerait plus de clients qu'un train Bâle-Londres.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus