Des terres agricoles stables - Plus de maïs et de poules

L'étendue des terres agricoles et le nombre d'animaux de rente sont restés plutôt stables en ...
Des terres agricoles stables - Plus de maïs et de poules

Des terres agricoles stables - Plus de maïs et de poules

Photo: Keystone/CHRISTIAN BEUTLER

L'étendue des terres agricoles et le nombre d'animaux de rente sont restés plutôt stables en 2020. Seules exceptions: la production de maïs et l'élevage de poules ont nettement augmenté.

Le cheptel suisse est resté stable en 2020 par rapport à 2019 selon les chiffres provisoires publiés jeudi par l'Office fédéral de la statistique. De légères variations sont toutefois constatées selon les espèces.

Certains animaux de rente connaissent une légère diminution en 2020: elle s'étale entre 0,6% (bovins) et 1,1% (chèvres) par rapport à 2019. Le nombre de moutons est lui resté stable. La seule augmentation significative a été celle du nombre de poules (4%), particulièrement importante parmi les poules pondeuses et d'élevage (6,8%).

La superficie agricole totale a elle aussi peu varié. Elle a augmenté de 0,1% par rapport à 2019 et s'élève désormais à 1,044 million d'hectares sur une surface totale de 4,128 millions d'hectares en Suisse. Presque un quart de la superficie de la Suisse est utilisé pour l'agriculture.

Diminution de la betterave fourragère

Seule la culture de la betterave fourragère a fortement diminué, de 4,7%, pour atteindre 414 hectares, soit seulement un dixième de ce qui était cultivé il y a 25 ans. Les champs de blé ont légèrement diminué, de 1,9%.

En revanche, les plantations de maïs grain ont augmenté de 10,4%. L'avoine et l'orge sont également cultivées un peu plus, respectivement de 4,8 et 3,6%, ainsi que les légumes de pleine terre (2,1%).

/ATS