Des mesures pour améliorer le freinage des rames Mutz du BLS

Le BLS arrête des mesures immédiates en réaction au comportement de freinage inhabituel des ...
Des mesures pour améliorer le freinage des rames Mutz du BLS

Des mesures pour améliorer le freinage des rames Mutz du BLS

Photo: KEYSTONE/PETER SCHNEIDER

Le BLS arrête des mesures immédiates en réaction au comportement de freinage inhabituel des trains de type Mutz, des rames à deux étages fabriqués par le constructeur thurgovien Stadler. Le constat émane du Service suisse d’enquête de sécurité (SESE).

L'objectif des mesures vise à garantir 'le fonctionnement sûr des trains', a indiqué vendredi la compagnie ferroviaire bernoise. Celle-ci mène actuellement une analyse approfondie des causes conjointement avec Stadler et le SESE, précise le communiqué.

Les faits remontent au 31 décembre, lorsqu'en gare de Belp (BE), un véhicule Mutz est entré en collision à 23 km/h avec un second Mutz auquel il devait être attelé pour la poursuite du trajet. Chacun des deux véhicules a alors subi 400'000 francs de dommages matériels.

Rails glissants en cause

Conformément aux prescriptions, le BLS a signalé l’incident à l’Office fédéral des transports (OFT) et au SESE, puis a constitué une task force pour l’analyser. Au cours de l’enquête, le SESE a constaté un comportement de freinage inhabituel sur rails glissants.

Celui-ci est survenu lors de courses d’essai avec un véhicule Mutz au début février. Une comparaison croisée a été également réalisée avec quelques incidents similaires qui se sont produits sans causer de dommages entre 2013 et 2020 et que le BLS avait dûment signalés.

Le BLS a pris des mesures préventives dès janvier, afin d'assurer la sécurité des voyageurs et du personnel. Le personnel des locomotives a pour instructions de réduire la vitesse plus tôt et plus fortement avant les signaux ou d’autres points d’arrêt sur rails glissants.

39 compositions

Il est aussi recommandé d’utiliser davantage de sable pour un freinage sûr. Les contrôles de routine des freins en atelier ont été intensifiés. De plus, dès le 1er mars, la ligne S6, entre Berne et Schwarzenburg, sera exploitée avec d’autres types de véhicules que les Mutz.

Il n'est en effet pas possible sur ce tronçon d’appliquer pleinement les mesures arrêtées avec ces rames. Enfin, le BLS a immédiatement transmis les informations sur le comportement de freinage inhabituel du 31 décembre à Stadler, le fabricant basé à Bussnang (TG).

Pour rappel, la flotte du BLS compte actuellement 39 trains de type Mutz. Ces véhicules sont en circulation depuis 2012. Plus de 500 opérations de freinage sûres par jour sont effectuées avec chaque composition, rappelle la compagnie ferroviaire bernoise.

/ATS
 

Actualités suivantes