Décembre sera le mois du grand chambardement pour les TPG

Les Transports publics genevois (TPG) se préparent à vivre de grandes échéances. L'événement ...
Décembre sera le mois du grand chambardement pour les TPG

Décembre sera le mois du grand chambardement pour les TPG

Photo: KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI

Les Transports publics genevois (TPG) se préparent à vivre de grandes échéances. L'événement le plus marquant sera sans conteste le lancement, en décembre, du Léman Express, le RER qui doit révolutionner la mobilité au sein de la région.

Le Léman Express va permettre de doubler l'offre ferroviaire à Genève, a souligné mercredi, devant les médias, le directeur général des TPG Denis Berdoz. Le 15 décembre prochain, le tram sera aussi à l'honneur, au côté du train. La ligne 17, qui rejoint Annemasse (F), sera en effet inaugurée.

Depuis 60 ans, il n'existait plus de ligne de tram transfrontalière reliant Genève à la France, a rappelé M. Berdoz. La régie attend également avec une impatience non dissimulée, toujours en décembre, la mise en exploitation de son nouveau centre de maintenance de la rive droite. 70 trams et 130 autobus pourront y être remisés.

Un bond considérable

Chacun de ces événements, pris individuellement, ferait déjà d'un exercice des TPG une année exceptionnelle. Qu'ils se déroulent en même temps rend la cuvée encore plus extraordinaire, a noté M. Berdoz. La régie travaille depuis plusieurs mois pour que les changements annoncés s'opèrent dans les meilleures conditions.

Les TPG ne veulent en aucun cas revivre ce qu'ils avaient enduré au début de l'année 2012, lorsqu'ils avaient repensé leurs lignes de trams et les parcours de certains bus. Les modifications avaient créé d'énormes difficultés sur le réseau. Un épisode neigeux s'était ajouté au chaos ambiant.

En 2018, l'offre des TPG s'est accrue de plus de 1,8%, grâce à un financement décidé par le Parlement genevois. Cette aide a permis à l'entreprise de disposer d'un budget comparable à celui qu'elle avait en 2014, avant que la population ne décide, lors d'une votation, de baisser les tarifs des TPG.

L'opérateur a réalisé l'an dernier 215,4 millions de voyages, soit une hausse de 1,4% par rapport à 2017. Chaque jour, les TPG ont transporté 600'000 clients, a illustré M. Berdoz. En 2018, les TPG ont enregistré un déficit de 3,1 millions de francs, à cause notamment de la réorganisation de leur filiale TP Pub.

/ATS
 

Actualités suivantes