DKSH: accord avec TNG pour commercialiser du dioxyde de titane

Le facilitateur de distribution DKSH a conclu un accord avec l'australien TNG pour commercialiser ...
DKSH: accord avec TNG pour commercialiser du dioxyde de titane

DKSH: accord avec TNG pour commercialiser du dioxyde de titane

Photo: KEYSTONE/WALTER BIERI

Le facilitateur de distribution DKSH a conclu un accord avec l'australien TNG pour commercialiser en exclusivité du dioxyde de titane, ce composant représentant le pigment blanc le plus utilisé dans le monde. Aucun détail financier n'est dévoilé.

DKSH assurera un ensemble de services, incluant le marketing, la vente, la distribution et la logistique, précise lundi le groupe zurichois. Le volume pourra atteindre 150'000 tonnes de dioxyde de titane par an.

La distribution s'effectuera à l'échelle internationale, hors péninsule ibérique et pays nordiques. Le dioxyde de titane est utilisé notamment dans les revêtements, les plastiques ou le papier laminé. Ce pigment se caractérise par son opacité, sa luminosité, son pouvoir éclaircissant et sa résistance à l'eau.

Le produit final ne sera disponible qu'en 2022, font remarquer les analystes de Vontobel. Toutefois, le prix de 2000 à 3000 francs par tonne signifie que le potentiel de ventes totales est d'environ 450 millions de francs par an, soit 3% des recettes de DKSH.

Potentiel intéressant

Via sa division Performance Materials, DKSH distribue habituellement des volumes de produits chimiques limités. Si l'accord est mis en oeuvre, cela pourrait se traduire par une nette augmentation des revenus de la division, qui présente une rentabilité attrayante.

Cela pourrait représenter une voie intéressante pour DKSH dans quelques années, estiment les analystes. A la Bourse suisse, la nouvelle ne faisait pas cependant pas de vague. Le titre DKSH avançait mollement de 0,4% à 66 francs dans un SPI en hausse de 0,94%.

/ATS
 

Actualités suivantes