Clariant confirme vouloir fusionner avec Huntsman

Clariant continue de vouloir fusionner avec son concurrent américain Huntsman et répète que ...
Clariant confirme vouloir fusionner avec Huntsman

Clariant confirme vouloir fusionner avec Huntsman

Photo: Keystone

Clariant continue de vouloir fusionner avec son concurrent américain Huntsman et répète que ce projet est stratégiquement judicieux. Le chimiste bâlois a réagi ainsi à la lettre ouverte publiée par l'actionnaire White Tale, opposé à la fusion.

Le conseil d'administration de Clariant a répété mardi soir dans un communiqué que la fusion constitue la meilleure option pour créer de la valeur ajoutée pour tous ceux qui sont concernés. Il n'a pas l'intention de dévier de l'accord, a-t-il ajouté.

La lettre ouverte de White Tale, un groupe composé de l'entreprise familiale Standard Industries et du fonds spéculatif américain activiste Corvex, ne contient aucune nouvelle exigence qui n'ait pas déjà été mentionnée par le passé. Elle ne propose en particulier aucune alternative concrète pour créer de la valeur, a ajouté Clariant.

Depuis l'annonce de la fusion, une grande majorité des actionnaires se sont prononcés en faveur de la transaction, selon le groupe bâlois. Ce dernier veut maintenir un dialogue constructif avec tous les actionnaires.

White Tale a annoncé mardi matin avoir augmenté sa participation dans Clariant à 15,1%, contre 10,06% auparavant. Il a publié aussi une lettre ouverte dans laquelle il confirme son opposition à la fusion avec Huntsman.

Clariant n'est pas d'accord avec les propos contenus dans la lettre. Le chimiste bâlois réaffirme qu'Huntsman est un excellent parti et que la transaction projetée ne sous-évalue en aucun cas les actions Clariant.

Destruction de valeur

Clariant rejette aussi la proposition de White Tale de mettre la division Plastics & Coatings (mélanges maîtres, additifs et pigments) en vente. Une telle opération détruirait de la valeur en raison de la contribution significative de cette division en cash et parce qu'elle couvre ses frais.

Les réductions de coûts de 300 millions de francs réclamées par White Tale ne sont ni durables, ni d'une mesure comparable avec le groupe comparaison, précise le chimiste bâlois. Clariant et Huntsman poursuivent les travaux de définition de la nouvelle entreprise et de nouvelles informations sur l'état d'avancement de la fusion seront publiées ces prochaines semaines.

/ATS