Carburant durable à l'essai par les Forces aériennes suisses

Les Forces aériennes suisses testent le carburant d'aviation durable (CAD). Elles ont mené ...
Carburant durable à l'essai par les Forces aériennes suisses

Carburant durable à l'essai par les Forces aériennes suisses

Photo: KEYSTONE/CYRIL ZINGARO

Les Forces aériennes suisses testent le carburant d'aviation durable (CAD). Elles ont mené des essais mardi et mercredi à Payerne (VD) pour voir si ce type de carburant peut leur permettre de réduire leur impact écologique.

Le mélange CAD-kérosène testé (composé à environ 35% de CAD) est prêt à l'emploi. Cela signifie qu'il ne nécessite aucune adaptation technique sur l'avion ou en matière d'avitaillement, indique mercredi l'Office fédéral de l'aviation civile (OFAC) qui chapeaute le projet.

'Les CAD constituent de ce fait un moyen efficace et immédiatement disponible pour réduire les émissions de l’aviation', affirme-t-il dans son communiqué.

Vols dès août

Le mélange de carburant utilisé contient moins de soufre et d'hydrocarbures aromatiques, ainsi que 35% de carbone en moins.

Sa part durable a été produite à partir de déchets organiques, comme de l'huile alimentaire usagée et des graisses animales, précise Amilcare Foglia, chef Territoire et environnement à l'Etat-major de l'armée, interrogé par Keystone-ATS.

Il ajoute que les Forces aériennes vont lancer leurs premiers vols avec ce mélange dès août prochain. Pour y parvenir, 900'000 litres par an ont déjà été commandés.

Tests au sol

Les essais ont été menés cette semaine à Payerne par l'Armée suisse (Forces aériennes, Military Aviation Authority), la Haute école des sciences appliquées de Zurich (ZHAW) et l'Institut Paul Scherrer (PSI).

Les tests ont été effectués sur un Cessna 560 XL Citation Excel, alors qu'il se trouvait au sol. Les mesures ont été prises à la sortie du réacteur tournant à différentes puissances, tantôt avec un mélange CAD-kérozène tantôt avec un kérosène conventionnel.

Les mesures se sont concentrées sur les émissions de suie ultrafine, les particules ultrafines volatiles sans oublier les gaz polluants, explique l'OFAC dans son communiqué.

Publication scientifique

A l'issue des essais, financés notamment par l'impôt sur les carburants d'aviation sur les vols intérieurs, la ZHAW, le PSI et l'OFAC analyseront les variations d'émissions mesurées. Les résultats doivent ensuite être diffusés dans une publication scientifique.

L'OFAC souligne encore que l'aviation militaire ne consomme que 2% du carburant d'aviation écoulé en Suisse (vols nationaux et internationaux au départ de la Suisse). Reste que les Forces aériennes souhaitent, elles aussi, 'participer aux efforts de réduction des émissions polluantes.'

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus