Boycott du Qatar: Snapchat coopère avec Ryad, Al-Djazira furieuse

Snapchat, application gratuite de partage de photos et vidéos, a bloqué l'accès aux contenus ...
Boycott du Qatar: Snapchat coopère avec Ryad, Al-Djazira furieuse

Boycott du Qatar: Snapchat coopère avec Ryad, Al-Djazira furieuse

Photo: Keystone

Snapchat, application gratuite de partage de photos et vidéos, a bloqué l'accès aux contenus de la chaîne TV du Qatar Al-Djazira en Arabie saoudite à la demande des autorités de Ryad, a indiqué lundi la compagnie étasunienne. La chaîne a dénoncé un acte de 'censure'.

Pour Al-Djazira, cette décision est consécutive à 'des pressions des autorités saoudiennes'.

'Nous confirmons' le blocage, a dit un porte-parole de Snapchat, précisant que la demande saoudienne a été formulée avant le week-end. Dans une déclaration à la presse, ce même porte-parole a affirmé: 'Nous faisons un effort pour nous conformer aux lois locales dans les pays où nous opérons'.

Le 5 juin, l'Arabie saoudite et plusieurs de ses alliés ont rompu avec le Qatar en l'accusant de soutenir des groupes 'terroristes' et lui reprochant ses liens avec l'Iran, grand rival régional de Ryad.

S'en est suivi un boycott qui, outre les liaisons aériennes, maritimes et terrestres, a visé les médias du Qatar, dont la chaîne de télévision panarabe Al-Djazira, accusée de véhiculer des idées 'extrémistes'. Les adversaires du Qatar ont exigé sa fermeture.

Lois locales

Les autorités saoudiennes ont indiqué à Snapchat qu'Al-Djazira Discover Publisher Channel (la chaîne d'Al-Djazira sur Snapchat) était 'en violation' de deux lois en Arabie. Par conséquent, elles ont demandé à Snapchat de bloquer cette chaîne pour se conformer aux lois locales, a indiqué la compagnie américaine.

Dans un communiqué publié plus tard à Doha, la direction d'Al-Djazira a condamné ce qu'elle a qualifié 'd'attaque directe contre la liberté d'expression' qui aura, selon elle, 'des conséquences négatives sur l'industrie des médias'.

Valeurs de la démocratie violées

Le directeur général de la chaîne TV basée au Qatar, M. Mostefa Souag, a qualifié la décision de Snapchat 'd'inquiétante' et 'd'alarmante', car elle veut dire que 'des régimes et des pays peuvent faire taire une quelconque voix' en 'exerçant une pression sur les propriétaires de plate-formes de réseaux sociaux'.

Et d'ajouter: 'Nous voulons avertir (la compagnie) Snap Inc. que cette décision viole la Constitution des Etats-Unis, les lois américaines et les valeurs de la démocratie'.

La chaîne en arabe Discover d'Al-Djazira sur Snapchat a été lancée en mai, un mois avant le début de la crise du Golfe.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus