Bilan positif pour une navette porte à porte de CarPostal à Brugg

CarPostal tire un bilan positif du projet pilote de navette porte-à-porte Kollibri à Brugg ...
Bilan positif pour une navette porte à porte de CarPostal à Brugg

CarPostal tire un bilan positif du projet pilote de navette porte-à-porte Kollibri à Brugg (AG). En une année, les cinq petits bus ont effectué en moyenne 25 trajets par jour et ils ont transporté 8521 personnes.

Le projet de mobilité Kollibri 'a parfaitement fonctionné sur le plan opérationnel', a indiqué vendredi CarPostal. Le projet pilote a permis aux trois partenaires de l'opération (CarPostal, CFF et AMAG) de tirer 'de précieux enseignements'. Le système de navette porte-à-porte 'suscite l'intérêt d'autres communes et cantons'.

Au total, les cinq navettes ont transporté 8521 passagers. Les trajets ont duré en moyenne dix minutes pour une distance moyenne de 4,2 km. Les véhicules ont le plus souvent circulé le soir (un trajet sur deux après 19h00), avec des pics le vendredi et le samedi soir. Une augmentation de la demande a été constatée pendant les heures creuses de transports publics.

Application sur téléphone portable

Le système est simple. Les utilisateurs devaient télécharger une application sur le téléphone mobile afin de pouvoir commander la navette. Au total, l'app a été téléchargée 5852 fois et 1230 personnes ont eu recours à cette nouvelle offre, effectuant plusieurs trajets.

Les utilisateurs ont 'presque toujours évalué positivement' le déroulement du trajet. Ca indique que Kollibri 'répond à un besoin sur le dernier kilomètre de la mobilité', estime CarPostal.

Financement

Malgré le bilan positif, cette offre rencontre un obstacle majeur: le financement. Pour maintenir un service à la demande tel que Kollibri sur le long terme, 'les communes et les cantons doivent s'engager en tant que commanditaire', souligne CarPostal. Comme pour le mécanisme du financement du transport régional, 'il leur faudrait cofinancer' l'offre. L'essai pilote a coûté 850'000 francs.

CarPostal a déjà entamé des discussions avec des représentants de la Confédération et des cantons pour évoquer l'intégration de Kollibri dans les transports publics. La question centrale est de savoir sur cette offre fait partie des transports publics ou privés.

Dans le canton de Vaud, CarPostal modernise l'exploitation de sa propre offre avec l'aide du logiciel utilisé pour l'essai pilote Kollibri. Le canton de Nidwald souhaite intégrer un service à la demande dans son transport régional des voyageurs.

/ATS