Armée et police se disent prêtes pour le World Economic Forum

Armée et police se disent prêtes pour le World Economic Forum (WEF) qui se tient de mardi à ...
Armée et police se disent prêtes pour le World Economic Forum

Armée et police se disent prêtes pour le World Economic Forum

Photo: Keystone/AP/MARKUS SCHREIBER

Armée et police se disent prêtes pour le World Economic Forum (WEF) qui se tient de mardi à vendredi à Davos (GR), notamment en vue de la visite de Donald Trump. La cité grisonne sera bouclée cette semaine, et ses entrées surveillées.

Elle sera accessible aux touristes ainsi qu'aux invités du forum, a expliqué lundi aux médias le chef de la police cantonale Walter Schlegel, soulignant que le périmètre est hautement sécurisé. Des forces de police des 26 cantons et du Liechtenstein ont été engagées, ainsi qu'environ 4400 membres de l'armée. Le coût de ce déploiement s'élève à 9,5 millions de francs.

M. Schlegel n'a cependant pas pu confirmer la venue du président américain, prévue vendredi, car M. Trump est confronté à un 'shutdown' gouvernemental. Bill Clinton est le dernier président américain qui ait participé au WEF, en l'an 2000.

Mais depuis 2015, les forces de sécurité font face à une menace plus élevée. Elles sont armées pour parer à toute attaque spontanée. Dans la perspective de la visite de Donald Trump, elles ont travaillé de concert avec les services secrets américains. Une collaboration qui dure depuis deux semaines et fonctionne de manière excellente, s'est réjoui M. Schlegel.

Importance de l'armée

Maillon incontournable de la sécurité à Davos, l'armée suisse est mobilisée au sol et dans le ciel. 'Sans l'armée, la sécurité du forum ne pourrait être assurée', a insisté Walter Schlegel. Au maximum, 5000 de ses membres peuvent être mis à contribution, dont 93% sont des miliciens.

Tout intrus est susceptible d'être abattu, et l'ordre de tir relève de la compétence du Conseil fédéral. L'interdiction de l'espace aérien à proximité de Davos s'étend sur une cinquantaine de kilomètres (incluant des zones autrichienne et italienne), ceci jusqu'à 6 kilomètres d'altitude. Des Pilatus PC-7, des hélicoptères Super Puma et des avions de combat FA/18 ont été engagés.

L'armée de l'air utilise l'aéroport de Meiringen, dans les Alpes bernoises. Celui de Davos a néanmoins vu sa superficie doublée par rapport aux précédentes éditions du WEF. C'est l'une des principales nouveautés du dispositif de sécurité, a fait savoir M. Schlegel. Les axes routiers menant au village grison sont strictement contrôlés, tout comme les trains.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus