AMS relance sa proposition de rachat de l'allemand Osram Licht

Le fabricant autrichien de puces électroniques AMS relance sa proposition de rachat de l'allemand ...
AMS relance sa proposition de rachat de l'allemand Osram Licht

AMS relance sa proposition de rachat de l'allemand Osram Licht

Photo: KEYSTONE/EPA/LUKAS BARTH-TUTTAS

Le fabricant autrichien de puces électroniques AMS relance sa proposition de rachat de l'allemand Osram Licht. Les Autrichiens avaient déjà évoqué ce projet il y a quelques temps avant d'y renoncer d'un jour à l'autre.

Avec cette relance, AMS se propose de créer un leader mondial des fournisseurs de solutions de capteurs et de photonique.

AMS a annoncé dimanche soir avoir les garanties financières pour relancer son offre de rachat de 100% des actions Osram Licht. Avant qu'une offre définitive ne soit déposée, il faudra que l'accord de 'cessez-le-feu' conclu début juin entre les deux parties soit levé par Osram.

Le groupe, coté à la Bourse suisse, se propose d'offrir 38,50 euros par action Osram. C'est une prime de 33% par rapport au cours du titre et de 10% supérieure à l'offre concurrente déposée par Bain Capital et The Carlyle Group, affirme AMS.

Le financement de l'offre est assuré: les banques HSBC et UBS ont promis un crédit-pont de 4,2 milliards d'euros et AMS prévoit de procéder à une augmentation de capital qui lui permettra d'engranger 1,5 milliard d'euros de capitaux frais.

Le groupe autrichien explique que l'opération permettra, sur le plan des solutions de capteurs optiques et des solutions d'éclairage, d'améliorer sensiblement la performance, la taille, l'efficience énergétique et les coûts. Le modèle commercial sera diversifié et permettra d'équilibrer recettes et cash-flow en les rendant moins sensibles aux variations.

Le potentiel de synergies est chiffré à 300 millions d'euros par année et, dès la première année, la fusion des deux entreprises aura un effet positif sur les résultats.

Dans la mesure où Osram lève l'accord de 'cessez-le-feu' d'ici au 15 août, AMS se dit prêt à lancer son offre de rachat aux actionnaires d'ici au 5 septembre. L'objectif est d'obtenir le contrôle d'au moins 70% des actions Osram ainsi que l'accord des autorités concernées. Le cas échéant, la transaction serait finalisée au premier semestre de l'année prochaine.

AMS affirme encore que l'opération prévue est conforme à son modèle financier. L'objectif est que les affaires réunies des deux entreprises débouchent sur une croissance avec un pourcentage à deux chiffres du chiffre d'affaires et, à moyen terme, sur une marge Ebit ajustée de plus de 25%.

/ATS