A la police st-galloise, la sécurité passe par les veines

Les policiers municipaux st-gallois seront désormais identifiés grâce aux veines de leurs mains ...
A la police st-galloise, la sécurité passe par les veines

A la police st-galloise, la sécurité passe par les veines

Photo: KEYSTONE/GIAN EHRENZELLER

Les policiers municipaux st-gallois seront désormais identifiés grâce aux veines de leurs mains. Des scanneurs de vaisseaux sanguins seront introduits en décembre pour améliorer la sécurité des contrôles d'accès.

'Nous mettons en place ce système pour les 260 agents de la police municipale', a déclaré à l'agence Keystone-ATS le porte-parole Roman Kohler. Selon lui, les scanneurs de veines sont dix fois plus sûrs que les scanneurs d'iris, cent fois plus sûrs que les scanneurs d'empreintes digitales et mille fois plus sûrs que les scanneurs de visage. La raison: le réseau sanguin serait impossible à copier.

Le dispositif sera installé aux entrées principales des bâtiments de la police municipale. Les adaptations techniques sont en cours. Les mains de tous les policiers ont été cartographiées. 'Il n'y a eu aucune réaction négative', selon Roman Kohler.

Remplacer les badges

Le coût n'est pas plus élevé que celui des systèmes d'accès sécurisés utilisés jusqu'ici par la police st-galloise, qui devaient de toute façon être changés bientôt. 'Dans le futur, les scanneurs de veines doivent remplacer les badges', selon le porte-parole. Ils pourraient aussi même être employés pour activer la machine à café ou déverrouiller les casiers personnels.

En principe, cette technologie pourrait rendre obsolète tout l'attirail d'identification et d'accès des policiers: non seulement les badges, mais aussi les clés, les codes de sécurité, les cartes d'identification, les signatures... Mais Roman Kohler écarte l'idée de se passer des cartes d'identification. Elles sont pour lui indispensables, tout comme d'ailleurs les uniformes, qui remplissent également une fonction d'identification.

/ATS
 

Actualités suivantes