Neuchâtel : discussions prolongées pour la nouvelle CCT Santé 21

Les acteurs du système socio-sanitaire du canton de Neuchâtel ont décidé de repousser le délai ...
Neuchâtel : discussions prolongées pour la nouvelle CCT Santé 21

Neuchâtel: discussions prolongées pour la nouvelle CCT Santé 21

Photo: KEYSTONE/LAURENT GILLIERON

Les acteurs du système socio-sanitaire du canton de Neuchâtel ont décidé de repousser le délai de dénonciation de la CCT Santé 21 au 30 septembre. Les négociations se poursuivent sous les « bons offices » du conseiller d'Etat Laurent Kurth, en charge de la santé.

Les discussions pour la nouvelle version de la convention collective de travail (CCT) durent depuis des mois dans le canton, avec en plus le contexte de la pandémie de Covid-19, qui a sollicité le secteur. C'est pourquoi la validité du texte a été prolongée d'un an au cours de l'exercice 2020, rappelle un communiqué publié mercredi.

Malgré « tous les efforts consentis », les représentants des employés et des institutions ne sont pas parvenus à conclure les négociations dans le délai imparti au 30 juin. La date constitue le délai jusqu’auquel les parties peuvent dénoncer la CCT en vigueur, pour son échéance du 31 décembre 2021.

Le canton offre ses bons offices dans l'espoir d'éviter un vide conventionnel. Le conseiller d'Etat Laurent Kurth :

Enjeu majeur

L'enjeu est majeur, selon la commission faîtière CCT Santé 21. Les négociations concernent en effet les conditions de travail de plus de 6500 personnes dans le canton de Neuchâtel. Les représentants ont donc souhaité à l’unanimité repousser de trois mois le délai de résiliation, à savoir jusqu’au 30 septembre.

Laurent Kurth a proposé durant le laps de temps d’offrir ses « bons offices » pour faciliter les discussions. « Il me paraît essentiel que l’Etat s’engage afin de donner toutes les chances de réussite aux négociations que les partenaires sociaux ont acceptées de prolonger », affirme le ministre de la santé, cité dans le communiqué.

« La pandémie a clairement démontré que de pouvoir compter sur du personnel de santé compétent, motivé et disponible est fondamental pour le bien-être de la population dans son entier », a ajouté Laurent Kurth. « La définition des conditions de travail constitue évidemment l’un des facteurs-clé pour y parvenir. »

/ATS

 

Actualités suivantes