Le commerce de détail suisse devrait rester stable en 2021

Le commerce de détail suisse devrait rester stable en 2021. Après avoir réalisé nombre de leurs ...
Le commerce de détail suisse devrait rester stable en 2021

Le commerce de détail suisse devrait rester stable en 2021

Photo: KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI

Le commerce de détail suisse devrait rester stable en 2021. Après avoir réalisé nombre de leurs achats en ligne en 2020, les consommateurs ont de nouveau envie de retourner dans les magasins, relève le cabinet de sondage et de conseils Gfk.

'Après un premier trimestre en hausse, le 2e et 3e trimestre devraient rester quasi-inchangés', indique mercredi un communiqué. 'Pour le 4e trimestre, nous nous attendons à un retour à la normalité, notamment en raison de la reprise des voyages et des possibilités de réaliser des emplettes dans les pays frontaliers', précise également Gfk.

Au premier trimestre, les ventes du commerce de détail ont avancé de 9,4% sur un an, selon les calculs de Gfk, qui se base sur le sondage de plus de 40 grands acteurs engrangeant environ 40 à 50% du chiffre d'affaires total du secteur.

'Nous n'avons pas encore de chiffres pour le 2e trimestre, mais les recettes de mai se sont inscrites en repli', a indiqué à AWP Michel Rahm de Gfk. Il attribue cette baisse au fait qu'en mai 2020, les consommateurs helvétiques ont réalisé des achats très importants par peur de rupture de stocks chez les détaillants, ce qui n'est plus le cas cette année.

Coop 1er de classe

Revenant sur l'évolution de 2020, Gfk a indiqué que le chiffre d'affaires a progressé de 2,6% à 99,1 milliards, grâce au dynamisme notamment des branches alimentaire, de l'électronique et du bricolage qui ont beaucoup profité de la crise sanitaire.

'Nous avons dû réviser nos chiffres pour 2020 à la suite de modifications réalisées par l'Office fédéral de la statistique pour la période 2015-2020', a fait remarquer M. Rahm. En février, Gfk avait annoncé une hausse de 7,8% du chiffre d'affaires du commerce de détail.

La part des ventes faites en ligne, en excluant les achats réalisés à l'étranger, représente quant à elle maintenant presque 12% du chiffre d'affaires total de la branche.

Malgré la réouverture des enseignes, la clientèle suisse compte continuer à réaliser des emplettes en ligne et se les faire livrer à la maison, selon un sondage de Gfk qui précise toutefois que davantage de personnes interrogées veulent également retourner dans les boutiques.

Dans son classement 2020 des plus grands acteurs du commerce de détail suisse publiant leurs chiffres, Gfk souligne que Coop est pour la première fois en haut du podium avec une hausse de ses recettes de 12,4% à 15,04 milliards. Migros (+3% à 14,9 milliards), Denner (+14,9% à 3,9 milliards), Volg (+16,1% à 1,8 milliard) et Digitec (+56,4% à 1,7 milliard) ont également bien progressé l'année dernière. Ikea (+0,7% à 1,15 milliard) figure également dans le top 10.

/ATS
 

Actualités suivantes