Tarifs des crèches les moins élevés à Neuchâtel

Les tarifs de la garde extrafamiliale des enfants sont en moyenne les plus avantageux dans ...
Tarifs des crèches les moins élevés à Neuchâtel

Tarifs des crèches les moins élevés à Genève et à Neuchâtel

Photo: KEYSTONE/AP/ECKEHARD SCHULZ

Les tarifs de la garde extrafamiliale des enfants sont en moyenne les plus avantageux dans les cantons de Neuchâtel et Genève, à l'inverse de Bâle-Campagne, Zurich et Soleure, selon une étude de Credit Suisse.

D'après les économistes de Credit Suisse, qui ont comparé les coûts des crèches dans 194 communes de Suisse, ce sont les cantons genevois et neuchâtelois « qui affichent globalement les tarifs de crèche les plus avantageux pour le ménage modèle avec deux enfants et deux jours de garde par semaine », d'après l'étude publiée mardi.

Les frais de garde estimés sont également inférieurs à la moyenne suisse dans les cantons du Valais, du Tessin, de Schaffhouse, de Vaud, du Jura et de Zoug. Le canton d'Uri se situe à l'autre bout de l'échelle. Dans les autres cantons de Suisse centrale, ainsi qu'à Bâle-Campagne, Zurich et Soleure, les parents paient également beaucoup, en comparaison nationale, pour la garde de leurs enfants dans une crèche.

Alors que plus de quatre mères sur cinq et plus de 95% des pères sont actifs sur le marché du travail suisse, près de 40% des ménages ayant des enfants de moins de 12 ans recourent à une solution de garde institutionnelle, c'est-à-dire à un accueil en crèche, dans une structure de jour ou d'accueil extrascolaire ou à la cantine.

Les économistes du Credit Suisse ont aussi planché sur les tarifs selon les revenus, en prenant le cas d'un couple marié avec deux enfants de deux et trois ans fréquentant une crèche deux jours par semaine.

Si le ménage perçoit un revenu brut de 110'000 francs (soit environ le salaire brut médian suisse pour un taux d'occupation cumulé de 140%) et dispose d'une fortune de 100'000 francs, la facture annuelle sera la plus faible à Wollerau (SZ) ou à Mendrisio (TI), avec 4700 francs environ. Il lui faudra débourser moins de 8000 francs par an dans les cantons de Genève, Zoug, Neuchâtel et de Bâle-Ville, ainsi que dans certaines communes des cantons de Fribourg, du Valais, du Tessin, de Schaffhouse, de Berne, de Glaris et de Vaud. En revanche, à Wetzikon (ZH), ce même ménage paiera plus du quintuple, soit 24'200 francs par an.

/ATS

 

Actualités suivantes