Les journalistes de l'ats poursuivent leur grève mercredi

La rédaction de l'ats entame mercredi son 2e jour de grève. L'action a été reconduite mardi ...
Les journalistes de l'ats poursuivent leur grève mercredi

Les journalistes de l'ats poursuivent leur grève mercredi

Photo: KEYSTONE/ANTHONY ANEX

La rédaction de l'ats entame mercredi son 2e jour de grève. L'action a été reconduite mardi soir, le personnel et les syndicats regrettant l'absence d'une offre de discussion concrète du conseil d'administration. Doris Leuthard espère qu'une solution sera trouvée.

Dans un communiqué, les syndicats impressum et syndicom relèvent mercredi le 'retentissement médiatique immense' ainsi que la 'grande vague de solidarité' déclenchés par le mouvement. L'assemblée du personnel a ainsi décidé à l'unanimité, mardi en fin de journée, de poursuivre la grève. Les grévistes restent déterminés à poursuivre le mouvement tant que la direction n'aura pas fait de proposition concrète.

La ministre de la communication Doris Leuthard s'est exprimée sur la question. Interrogée dans l'émission Forum de la RTS, elle a souligné que 'l'ats joue un rôle important pour le monde médiatique suisse'. Elle a rappelé que l'agence permettait aux médias, aux plus petits en particulier, de diminuer leurs coûts. Sans l'agence, ils ne seraient pas en mesure de proposer des informations dans tous les domaines.

'Il est donc important pour la Suisse, pour la presse, que l'ats continue à jouer son rôle et j'espère que les propriétaires de l'ats et les partenaires sociaux trouvent des solutions', a ajouté la conseillère fédérale. Sur le rôle de la Confédération, elle a cependant ajouté: 'Nous sommes un client comme d'autres. On contribue comme client pour avoir une offre dans toutes les langues, mais nous ne sommes pas propriétaires. La Confédération joue un rôle mineur'.

La rédaction conteste le plan de restructuration et exige de pouvoir négocier avec le conseil d'administration de l'agence. Elle reproche en particulier à la direction de ne pas être entrée en matière sur ses principales revendications. Elle conteste l'ampleur et la rapidité de l'annonce des coupes (environ 36 postes sur un total de 150 équivalents plein temps dans la rédaction).

Période de consultation

La direction précise de son côté qu'elle a mené plusieurs discussions avec la Commission de rédaction (CoRé), aussi bien durant la période de consultation qu'après la fin de ce délai, en particulier au sujet du plan social.

L'agence a annoncé des pertes de recettes de 3,1 millions de francs pour l'année 2018. Celles-ci s'ajoutent à une perte de 1 million pour l'année 2017. En cause, une baisse des tarifs et l'abandon de certains services par les clients. Pour la direction, ces pertes sont structurelles et rendent la restructuration inévitable. Une grève d'avertissement de trois heures avait déjà eu lieu mardi dernier.

/ATS
 

Actualités suivantes