Une triangulaire pour le 2e tour de l'élection au Conseil des Etats

Le 2e tour de l'élection au Conseil des Etats à Fribourg opposera trois candidats le 10 novembre ...
Une triangulaire pour le 2e tour de l'élection au Conseil des Etats

Le 2e tour de l'élection au Conseil des Etats à Fribourg opposera trois candidats le 10 novembre. Si les sortants PS Christian Levrat, surtout, et PDC Beat Vonlanthen, partent avec un avantage, la PLR Johanna Gapany entend bien jouer les trouble-fête.

La confirmation de la tenue d'un 2e tour dans le canton de Fribourg est tombée mardi, avec l'annonce par le PLR du maintien de sa candidate Johanna Gapany, 31 ans, arrivée troisième au 1er tour dimanche. La Gruérienne se présente pour les Fribourgeois, a-t-elle affirmé, cherchant à se placer au-dessus des querelles de partis.

'Nous avons décidé de maintenir la candidature de Johanna Gapany en raison de la qualité de sa campagne au 1er tour et de notre volonté d'offrir une alternative', a expliqué Sébastien Dorthe, président du PLR fribourgeois. La décision a été arrêtée à l'unanimité des 20 membres du comité directeur présents mardi.

Deux Gruériens

'Nous partons sans alliance', a précisé Sébastien Dorthe. Interrogé sur le risque de fâcher le PDC, son allié traditionnel, le président du PLRF a réfuté toute volonté de s'en prendre à lui, et encore moins à Beat Vonlanthen, son candidat sortant au 2e tour. La question se pose dans la perspective des élections cantonales de 2021.

A côté de la jeunesse de Johanna Gapany, par ailleurs députée au Grand Conseil et conseillère communale à Bulle, les électeurs fribourgeois auront à confirmer le bon score obtenu par le sortant PS Christian Levrat. Le président du Parti socialiste suisse a réalisé un excellent score dimanche en recueillant 43% des suffrages.

Le Gruérien, âgé de 49 ans, est une figure emblématique, lui qui siège à Berne depuis 2003, d'abord au Conseil national, puis à partir de 2012 au Conseil des Etats. Il ne devrait pas connaître de difficulté à voir son mandat renouvelé, d'autant plus qu'il a reçu le soutien mardi soir des Verts fribourgeois, tout comme Beat Vonlanthen.

Vonlanthen requinqué

Ce dernier, Singinois de 62 ans, ancien conseiller d'Etat, est arrivé en deuxième position dimanche au terme du 1er tour, avec 27,1% des suffrages. Il a recueilli plus de 13'000 suffrages de moins que son collègue PS à Berne depuis 2015, et moins de 4000 suffrages de plus que Johanna Gapany, qui a obtenu 22,7% des suffrages.

La campagne, qui commence de suite, promet une belle empoignade. Ce sera un peu l'expérience du duo sortant contre la jeunesse. En tout cas, le 2e tour va obliger Beat Vonlanthen à retrousser les manches, lui à qui l'on a reproché d'être insuffisamment montré dans les semaines qui ont précédé le 1er tour.

Beat Vonlanthen a dit dans les colonnes du quotidien La Liberté 'avoir rechargé ses batteries' et vouloir 'y aller à cent à l'heure'. Il pourra en tout cas compter sur la mobilisation du district germanophone de la Singine et de son statut de sortant, qui offre généralement une prime de départ.

Première femme

Si Johanna Gapany venait à figurer le 10 novembre, elle serait la première femme à siéger au Conseil des Etats pour le canton de Fribourg. La Chambre des cantons est jusqu'ici restée un bastion masculin. Peut-être la Gruérienne profitera-t-elle aussi du vent favorable qui a soufflé en faveur des femmes lors du scrutin de dimanche.

A noter enfin que l'UDC se trouvait aussi en position de maintenir son candidat Pierre-André Page, arrivé quatrième. Mais l'agriculteur glânois a annoncé son retrait mardi soir devant le comité central de son parti, qui du coup recommande de voter blanc. Il a été reconduit au premier rang des élus fribourgeois au Conseil national dimanche.

La Chancellerie de l'Etat de Fribourg a validé formellement mercredi la composition des candidats pour le 2e tour au Conseil des Etats. Ils disposaient d'un délai à midi pour un éventuel retrait.

/ATS
 

Actualités suivantes