Un psychiatre condamné après un homicide par négligence

Le Tribunal fédéral confirme la condamnation d'un psychiatre pour homicide par négligence. ...
Un psychiatre condamné après un homicide par négligence

Un psychiatre condamné après un homicide par négligence

Photo: KEYSTONE/GAETAN BALLY

Le Tribunal fédéral confirme la condamnation d'un psychiatre pour homicide par négligence. Le praticien avait prescrit de la méthadone et du valium à un détenu. La combinaison de ces deux substances avait entraîné la mort du prisonnier.

La victime avait consulté le psychiatre après son transfert de la Prison centrale de Fribourg aux Etablissements pénitentiaires de Bellechasse. En novembre 2011, le médecin lui avait prescrit de la méthadone et du valium, ainsi que d'autres médicaments.

Le psychiatre s'était alors fié aux indications du détenu concernant la quantité de méthadone qu'il consommait. Il n'avait pas vérifié ses dires auprès de la Prison centrale et n'avait pas fait procéder à une analyse d'urine, comme le rappelle l'arrêt du Tribunal fédéral publié vendredi.

Les juges de Mon Repos ont rejeté le recours du praticien. La peine pécuniaire de 240 jours-amendes à 120 francs avec sursis est donc définitive.

Dans son argumentaire, le condamné estimait que les preuves avaient été appréciées de manière arbitraire. Le Tribunal fédéral n'a pas admis ce grief. Il relève au contraire que les considérants du Tribunal cantonal fribourgeois sont convaincants. La cour n'est pas entrée en matière sur les autres arguments du recourant faute de motivation suffisante. (arrêt 6B_31/2018 du 22 mai 2018)

/ATS
 

Actualités suivantes