« Un grand soulagement », selon Martin Vetterli

'Un grand soulagement': le nouveau président l'EPFL Martin Vetterli n'a pas caché vendredi ...
« Un grand soulagement », selon Martin Vetterli

Photo: Keystone

'Un grand soulagement': le nouveau président l'EPFL Martin Vetterli n'a pas caché vendredi sa vive satisfaction après l'annonce de la réintégration de la Suisse au sein du programme de recherche européen Horizon 2020.

'C'est une excellente nouvelle pour la place scientifique suisse', déclare celui qui préside aussi le Conseil suisse de la recherche. 'Elle réintègre la place qu'elle a toujours eue historiquement, un endroit ouvert sur le monde et sur l'Europe'.

La formation et la recherche sont des domaines clés pour la Suisse, poursuit Martin Vetterli, interrogé par l'ats. A cause de ce choix politique, 'on était obligé de dire: attention, là on joue avec le feu. Aujourd'hui, c'est un grand soulagement'.

Depuis septembre, les scientifiques se trouvaient dans une période temporaire, avec une réintégration partielle pour certains dans Horizon 2020. 'Ces personnes étaient nerveuses parce qu'elles disposaient d'un statut provisoire. Pour celles qui n'étaient pas du tout intégrées dans le programme, c'est un grand 'ouf' parce qu'elles peuvent de nouveau participer', explique celui qui dirigera l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) dès 2017, succédant à Patrick Aebischer.

La bonne nouvelle vaut pour les universités suisses en général qui sont toutes présentes dans les programmes européens à des degrés divers. 'Le fait important, c'est que la place scientifique suisse soit vue comme une place ouverte où l'on accueille les meilleurs chercheurs du monde. Cette image-là, elle touche tout le monde', conclut Martin Vetterli.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus