Un djihadiste présumé sera jugé par le Tribunal pénal fédéral

Un djihadiste présumé qui s'apprêtait à partir à l'étranger sera jugé par le Tribunal pénal ...
Un djihadiste présumé sera jugé par le Tribunal pénal fédéral

Un djihadiste présumé sera jugé par le Tribunal pénal fédéral

Photo: Keystone

Un djihadiste présumé qui s'apprêtait à partir à l'étranger sera jugé par le Tribunal pénal fédéral (TPF) de Bellinzone. Le Ministère public de la Confédération (MPC) a dressé un acte d'accusation contre ce Zurichois de 25 ans.

Le jeune homme est accusé de violation présumée de la loi interdisant les groupes 'Al Qaïda' et 'Etat islamique' et éventuellement de soutien à une organisation criminelle. Il lui est en outre reproché de multiples violations de l'interdiction de représentation de la violence, indique vendredi le MPC dans son communiqué.

Ce Suisse avait été arrêté le 7 avril de l'année dernière alors qu'il s'apprêtait à partir pour rejoindre les rangs de l'Etat islamique. C'est la première fois qu'un voyageur du djihad, arrêté avant son départ pour une zone de combat, est renvoyé devant un tribunal, précise le MPC.

Avertissement

Le Ministère public de la Confédération, avec le soutien de fedpol, dirige actuellement 46 procédures pénales en lien avec le terrorisme djihadiste. Il s'agit avant tout de soupçons de soutien à des organisations terroristes par le biais de propagande.

Par ce renvoi en justice, la Suisse entend lancer un signal clair à toutes les personnes tentées par l'aventure djihadiste. Cette procédure quasiment préventive s'inscrit dans la stratégie du MPC et de fedpol de poursuivre toute activité en lien avec le terrorisme.

Nombre stable

Selon le dernier état du recensement du Service de renseignement de la Confédération (SRC), le nombre de djihadistes partis de Suisse depuis 2001 semble stable. Le total se monte désormais à 72, soit une personne de moins qu'en janvier.

Sur ces 72 individus, 58 sont partis vers la Syrie et l'Irak, 14 vers la Somalie, l'Afghanistan et le Pakistan. Certains sont encore sur place et 17 seraient décédés (de manière confirmée pour dix d'entre eux). Certains voyageurs circulent toujours dans les régions de conflit et douze (dont neuf cas confirmés) sont de retour en Suisse.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes