Un commerçant sur deux fait payer aussi le poids de l'emballage

Près d'un commerçant sur deux fait payer au client des marchandises en vrac à un prix ne correspondant ...
Un commerçant sur deux fait payer aussi le poids de l'emballage

Un commerçant sur deux fait payer aussi le poids de l'emballage

Photo: Keystone

Près d'un commerçant sur deux fait payer au client des marchandises en vrac à un prix ne correspondant pas au poids réel. L'Institut fédéral de métrologie (METAS) s'insurge contre ce non-respect des prescriptions et veut renforcer sa campagne d'information.

METAS a effectué l'an dernier des achats-tests dans des commerces de toute la Suisse. Sur 444 points de vente, 206 ont fait l'objet de contestations pour avoir enfreint le principe de la vente au poids net, a révélé l'institut dans son rapport annuel publié lundi.

Le taux de contestation de 46,4% concerne par exemple des cas où le poids de l'emballage a aussi été compté ou le conteneur n'a pas été suffisamment rempli. Les produits de laiterie/fromagerie remportent la palme des plus mauvais pesages avec 53,3% d'erreur.

La charcuterie vient ensuite, avec 46,6%, alors que la confiserie affiche un taux d'erreur dans 38,5% des cas et les autres produits dans 39,5%.

L'année dernière, le Service de vérification suisse a également vérifié et étalonné près de 140'000 instruments de mesure. En tout, 2321 entreprises industrielles, producteurs de préemballages et importateurs ont été contrôlés.

Sur 7247 lots de préemballages tirés au sort et contrôlés, 410 ont été contestés. Par rapport à l’année précédente, le taux de contestation est passé dans ce cas de 5,2 % à 5,7 %,.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus