Un cadre de la FIFA extradé vers les Etats-Unis

Le Paraguayen Juan Angel Napout, président de la Confédération sud-américaine de football (CONMEBOL) ...
Un cadre de la FIFA extradé vers les Etats-Unis

Un cadre de la FIFA extradé vers les Etats-Unis

Photo: Keystone

Le Paraguayen Juan Angel Napout, président de la Confédération sud-américaine de football (CONMEBOL) et vice-président de la FIFA, a été extradé mardi aux Etats-Unis. Il a été pris en charge à Zurich par deux policiers américains qui l'ont escorté jusqu'à New York.

Juan Angel Napout a été arrêté à Zurich le 3 décembre sur demande des autorités américaines. Le 8 décembre, il a consenti à son extradition aux Etats-Unis, que l'Office fédéral de la justice (OFJ) a aussitôt autorisée dans le cadre d'une procédure simplifiée, a annoncé l'office mardi soir.

Juan Angel Napout a été interpellé en même temps que le Hondurien Alfredo Hawit, président de la Confédération de football d'Amérique du Nord, d'Amérique centrale et des Caraïbes (CONCACAF) et vice-président de la FIFA.

Pots-de-vin

La justice américaine soupçonne les deux hommes d'avoir accepté des pots-de-vin pour des millions de dollars. Ils auraient été payés en échange de la vente de droits de marketing en lien avec la diffusion de tournois en Amérique latine et de qualifications pour la Coupe du monde.

Juan Angel Napout (57 ans) et Alfredo Hawit (64 ans) ont été formellement inculpés par la justice américaine. Au total, 27 personnes sont poursuivies pour avoir participé à un pacte de corruption qui a abouti au versement de plus de 270 millions de dollars de commissions occultes dans le cadre de la vente des droits médias et marketing de manifestations sportives. Le système était en place depuis un quart de siècle.

Deux des sept responsables de la FIFA arrêtés à Zurich le 27 mai 2015 ont déjà accepté d'être extradés selon une procédure simplifiée. Un troisième homme, Eduardo Li, ancien président de la Fédération du Costa Rica de football (FEDEFUT), a retiré son recours contre son extradition le 11 décembre. Il pourra ainsi être livré aux Etats-Unis. Quatre autres fonctionnaires sont donc toujours opposés à leur extradition.

Organisation décapitée

Le scandale a éclaté courant mai. Il a débouché sur une avalanche de révélations sur les pratiques au sein des instances mondiales du football. Le président de la FIFA Sepp Blatter qui a annoncé sa démission a été suspendu de toute activité liée au football par la commission d'éthique de la FIFA, tout comme son adjoint Jérôme Valcke et Michel Platini, président de l'Union européenne du football (UEFA).

Des enquêtes parallèles sont en cours, tant en Suisse qu'aux Etats-Unis, sur l'attribution à la Russie et au Qatar des Coupes du monde 2018 et 2022 et de certains contrats commerciaux.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus