Ueli Maurer satisfait de son engagement à la tête du DDPS

Armée, loi sur le renseignement: Ueli Maurer est satisfait des réformes entreprises en six ...
Ueli Maurer satisfait de son engagement à la tête du DDPS

Ueli Maurer satisfait de son engagement à la tête du DDPS

Photo: Keystone

Armée, loi sur le renseignement: Ueli Maurer est satisfait des réformes entreprises en six ans au sein du Département de la défense, de la protection de la population et des sports (DDPS). Avant de passer aux finances, il a tiré son bilan mardi à Adelboden (BE).

'En 2009, l'armée était en mauvais état', s'est rappelé le ministre de la défense. L'argent manquait, l'armement était délaissé, la formation également. 'Par le passé, il y a eu un manque de conduite', a-t-il critiqué. Son prédécesseur était Samuel Schmid, ancien UDC passé au PBD avec Eveline Widmer-Schlumpf. La situation était 'dramatique et dangereuse'.

Ueli Maurer s'est félicité d'avoir réussi à inverser la tendance et à avoir stoppé les coupes dans le budget de l'armée. Ce manque de financement a été, selon lui, à l'origine de l'échec du Gripen en votation populaire en mai 2014, 'car il n'y avait pas l'argent pour de tels investissements'.

Le soutien du Parlement

Avec le récent budget de l'armée, qui prévoit un financement sur quatre ans, la sécurité financière est désormais assurée. Il a fallu 'une longue bataille' pour y arriver, a-t-il déclaré. Alors que le Conseil fédéral s'était prononcé pour un plafond plus bas, il a finalement trouvé une majorité au Parlement pour lui donner 5 milliards de francs par an.

Dans le futur, les coûts immobiliers devraient continuer à baisser, compensés par un armement toujours plus onéreux. Le domaine informatique est notamment appelé à s'agrandir. Le conseiller fédéral UDC estime à présent l'armée en bonne voie pour devenir 'la meilleure du monde'.

Des changements de personnel auront lieu au sein du département de la défense l'année prochaine, et pourraient toucher le chef de l'armée André Blattmann. Il laissera à son successeur Guy Parmelin le soin de prendre les décisions.

Débat bienvenu

Les changements actuels, avec l'apparition de groupes armés non étatiques comme Daesh, annoncent un tournant dont on ne mesure pas encore les conséquences, a ajouté le ministre de la défense.

En ce sens, il est très content de la nouvelle loi sur le renseignement, une loi 'très retenue et qui offre les dispositions minimales'. En cas de référendum, il se réjouit de pouvoir débattre sur la place publique du rôle de l'Etat quant à la protection des citoyens.

La gauche, opposée au texte, a jusqu'au 14 janvier pour réunir les 50'000 signatures nécessaires. Fin novembre, quelque 25'000 paraphes étaient déjà récoltés. En cas de validation, la nouvelle loi serait mise en votation le 5 juin au plus tôt, et devrait entrer en vigueur dans le courant de l'année 2017.

Troisième hobby

Il va quitter 'son' département 'avec un oeil qui pleure et un qui rit', a déclaré Ueli Maurer. Le conseiller fédéral se réjouit cependant de son prochain poste à la tête des finances fédérales: 'Les finances, c'est un peu mon troisième hobby.'

Il a toutefois refusé de dévoiler ses plans avant d'avoir commencé et attendra les traditionnels 100 jours avant de se prononcer sur sa vision des comptes fédéraux.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus